Pourquoi je me sens mal alors que tout va bien ?

Il peut arriver de se sentir très mal, alors même que le quotidien semble aller parfaitement bien. Le travail se passe bien, la famille et les enfants vont bien, il n’y a aucun problème apparent… Et pourtant, les pensées négatives affluent, et vous ne pouvez vous sortir d’un état de déprime. Cela peut faire peur, si le sens de cette souffrance reste inconnu. Voici quelques raisons qui expliqueraient pourquoi on se sent mal alors que tout va bien.

1/ Une raison de santé

De nombreuses raisons de santé peuvent expliquer cet état de déprime permanente. La première chose à faire dans ces cas-là est d’aller consulter son médecin généraliste. Effectivement, celui-ci fera immédiatement un bilan de santé global, souvent à base d’analyses sanguines. Souvent, les carences sont à l’origine d’un état dépressif ou d’épuisement. Par exemple, une carence en B12 est courante chez les personnes ayant un régime alimentaire végétalien (végan) ou végétarien et celles présentant une déficience au niveau du foie. Cette carence peut provoquer de grands troubles psychologiques et neurologiques (fatigue chronique, épuisement, pertes de mémoire, dépression). Ainsi, il faut être très vigilant et contrôler souvent son taux de B12 quand on est « à risque ».

VOIR AUSSI : Vitamine B12 trop élevée : symptômes, effets secondaires et solutions

De plus, les risques dépressifs sont souvent relatifs aux symptômes de certaines maladies, comme le diabète, les cancers, la fibromyalgie. De même pour certains troubles psychologiques, type comportements addictifs, troubles du comportement alimentaire (anorexie, boulimie, hyperphagie) ou stress post-traumatique.

carences et dépression

2/ Une dépression

La dépression est un trouble mental assez répandu. Elle va au-delà d’une simple déprime, et s’installe sur le long terme. Il se caractérise par une importante tristesse et une perte d’intérêt pour ce qui apporte normalement du plaisir (loisirs). La dépression peut se manifester après un événement précis, ou se déclencher sans raison, alors même que tout semble aller très bien. Il faut absolument savoir reconnaitre les signes de la dépression, pour l’identifier dès le début et être pris en charge aux prémices.

Voici les principaux symptômes de la dépression :

  • Tristesse chronique
  • Perte d’intérêt ou de sentiment de plaisir
  • Sentiment de culpabilité
  • Faible estime de soi
  • Troubles du sommeil (insomnie, hypersomnie)
  • Troubles du comportement alimentaire (perte de poids, prise de poids)
  • Sensation de fatigue constante
  • Manque de concentration

Dans de nombreux cas, la dépression est légère. Ainsi, elle peut être traitée sans médicament, grâce à un suivi psychologique ou psychanalytique. Dans les dépressions les plus sévères, le patient peut souffrir d’idées suicidaires, et parfois passer à l’acte. C’est donc une maladie sérieuse, qui peut avoir de graves conséquences sur la vie quotidienne des individus et leur santé mentale et physique. Une dépression modérée à sévère peut nécessiter une approche médicamenteuse, toujours combinée à une thérapie. La dépression touche plus souvent les femmes, et peut se manifester de façon chronique chez certains individus.

Il faut être vigilant à certains types spécifiques de la dépression. Par exemple, la dépression post-partum (ou postnatale). Celle-ci se déclare après l’accouchement, et peut être très sévère. Elle touche 15% à 20% des nouvelles mères, et entraîner des conséquences autant sur la mère que sur le lien formé avec l’enfant. Elle doit être prise en charge dès que possible. Il faut noter que le dépression post-partum peut aussi être présente chez les pères (environ 8% d’entre eux).

VOIR AUSSI : Jeunes parents, comment prendre soin de sa santé mentale ?

thérapie en cas de dépression burn-out

3/ Un burn-out (ou syndrome d’épuisement professionnel)

Quand on se sent constamment mal, alors que tout semble aller bien, il est pertinent d’aller chercher du côté du burn-out, aussi appelé syndrome d’épuisement professionnel. Celui-ci se caractérise par un épuisement ou une fatigue physique et psychologique à la suite d’un investissement trop exigeant dans des situations de travail.

Voici les caractéristiques du syndrome d’épuisement professionnel, ou burn-out :

  • Fatigue émotionnelle et physique
  • Réduction de la productivité au travail
  • Désintérêt vis-à-vis de la sphère professionnelle
  • Dépersonnalisation : sensation d’indifférence, de déshumanisation
  • Diminution du sentiment d’accomplissement personnel au travail

Les manifestations de ces caractéristiques sont plus ou moins importantes. On retrouve l’anxiété, les tensions musculaires, l’hypersensibilité, l’absence d’émotion par exemple. On peut distinguer d’autres symptômes type isolement social, comportements addictifs, troubles du sommeil ou de l’alimentation, perte de confiance en soi, etc. Les potentiels symptômes d’un burnout sont très nombreux, mais attestent tous d’une certaine détresse mentale.

VOIR AUSSI : Troubles de l’anxiété au travail : quels sont les symptômes ?

Le burnout peut être lié à un trouble anxieux ou dépressif déjà présent, et peut parfois conduire au suicide. Comme la dépression, il doit être particulièrement pris au sérieux et une analyse des conditions de travail doit absolument être faite avec un médecin du travail.  Le burnout peut passer inaperçu un certain temps, et la personne ne le remarque pas forcément, si tout semble aller parfaitement bien. Néanmoins, les signes du burnout doivent être connus, pour que le trouble soit diagnostiqué au plus vite et correctement pris en charge.

Pour conclure…

Les raisons d’une sensation de déprime sont nombreuses. Celle-ci peut être passagère ou saisonnière, mais aussi s’installer et devenir une dépression. La première chose à faire est de se rapprocher de son médecin généraliste, pour écarter la piste d’une raison de santé, type maladie ou carences. S’il ne s’agit pas de ça, on peut s’interroger sur l’arrivée d’une dépression, et sur les signes qu’on présente. On peut aussi penser à des pathologies plus spécifiques, comme la dépression post-partum, les troubles obsessionnels compulsifs (TOC) ou le syndrome d’épuisement professionnel. Il est nécessaire de demander de l’aide quand l’état de « déprime » ou même de dépression s’installe. De nombreux professionnels de santé sont à votre disposition pour vous accompagner dans cette période difficile.

Source : https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/depression-troubles-depressifs/comprendre-depression

Avis sur cette publication

Sujets proches

Trypophobie : qu’est-ce que la phobie des trous ?

Chloé Bessede

Troubles de l’anxiété au travail : quels sont les symptômes ?

Malika

Quelles sont les principales conséquences de la cyberdépendance ?

Chloé Bessede

Quelle est la différence entre un psychiatre et un psychologue ?

Cécile

Quelle est la différence entre angoisse, anxiété et stress ?

Chloé Bessede

Quelle différence entre une crise de panique et une crise d’angoisse ?

Chloé Bessede

Donner son avis sur ce sujet