Vitamine B12 trop élevée : symptômes, effets secondaires et solutions

Une hypervitaminémie désigne un excès en vitamines. Dans le cas d’une hypervitaminémie en vitamine B12, on connait encore peu les symptômes et les conséquences. Néanmoins, quelques études ont pu estimer qu’un taux trop élevé était bien plus fréquent qu’une carence en B12. Sur tous les dosages réalisés, 12.5% concernent une hypervitaminémie. Voici les symptômes, les effets secondaires ainsi que les solutions à un taux trop élevé de cobalamine (B12).

Qu’est-ce que la vitamine B12 ?

La vitamine B12 (aussi appelée cobalamine) est essentielle pour l’organisme et le cerveau. Elle permet le bon fonctionnement des fonctions psychologiques, du système nerveux et participe à la formation des globules rouges. De plus, elle permet de lutter contre la fatigue et maintient un système immunitaire efficace.

Cette vitamine, du groupe B, est obtenue via les apports alimentaires et n’est pas synthétisée par le corps. Il faut donc assurer constamment son apport en B12 par une alimentation équilibrée. Son apport doit être d’environ deux microgrammes par jour chez l’adulte, ce qui est très faible.

On trouve le plus souvent la cobalamine dans les aliments d’origine animale comme le poisson, la viande, les œufs et les produits laitiers. La carence en vitamine B12 est justement répandue chez les personnes ayant un régime végétarien ou végétalien. En effet, les apports ne suffisent pas. On conseille donc de se supplémenter en compléments alimentaires quand son mode d’alimentation ne fournit pas les apports nécessaires en B12.

La vitamine B12 est stockée dans le foie majoritairement, puis le cœur et la rate. Quand il y a des carences en B12, il est possible qu’un de ces organes ne la stocke pas correctement. L’homme élimine entre 2 et 5 microgrammes de cobalamine chaque jour par la voie fécale, les urines et la bile.

VOIR AUSSI : Santé et alimentation : équilibrer la carence en vitamine A

Quelle est la valeur normale de la vitamine B12 ?

Après une analyse sanguine, le dosage de la B12 doit se situer entre 100 et 600 pmol/L (entre 130 et 800ng/L). En dessous de ce dosage, le patient est anémié : il présente un déficit en B12. Au-dessus de ce dosage, il s’agit d’un excès.

En général, l’apport de cobalamine doit être d’environ 2.4 microgrammes par jour et par adulte. Après 75 ans, on recommande aux séniors de consommer 3 microgrammes par jour. De même, on augmente légèrement l’apport chez les femmes enceintes et allaitantes.

Il ne faut surtout pas se supplémenter en vitamine B12 si une carence n’est pas avérée par une analyse de sang. En effet, il ne faut pas prendre le risque d’être en excès. Notamment quand nous ne connaissons pas exactement les conséquences d’un surplus de cette vitamine.

Dans la majorité des cas, le surplus de B12 sera éliminé par les urines et les voies fécales. Son taux se rétablira rapidement de lui-même.

traitement pour un surplus de B12

Quels sont les symptômes de trop de vitamine B12 ?

Il n’y a pas vraiment de symptômes à un excès de vitamines B12 si ce n’est éventuellement une poussée d’acné. Néanmoins, certaines études commencent à estimer que les symptômes d’une B12 trop élevée seraient très similaires à ceux de la carence. Un bilan sanguin est donc systématiquement nécessaire. On estime aussi que l’élimination d’un surplus de B12 va fatiguer les reins si le patient présente déjà des problèmes rénaux.

En cas de carence en B12, on peut ressentir une fatigue intense, des troubles de la concentration, des signes dépressifs. On peut aussi avoir des problèmes de digestions, et parfois des picotements sur les mains et les pieds.

Quels sont les effets secondaires indésirables de la vitamine B12 ?

La vitamine B12 peut causer des poussées d’acné. De plus, il peut y avoir des réactions allergiques type prurit, urticaire, eczéma, érythème. Dans les cas les plus graves, qui sont extrêmement rares, elle peut causer un œdème sévère, un choc anaphylactique, une nécrose cutanée ou un œdème de Quincke. On peut parfois constater une coloration rouge des urines. Elle est due à l’élimination de la vitamine par les reins qui est sans risque sur la santé.

VOIR AUSSI : Quel est le régime alimentaire de l’insuffisant rénal ?

Est-ce dangereux d’avoir trop de B12 ?

Officiellement, ce n’est pas dangereux d’avoir un surplus de vitamine B12 dans l’organisme. Néanmoins, une étude réalisée par des chercheurs de l’université de Groningen a observé que les individus présentant un taux très élevé de vitamine B12 avaient plus de chances de décéder prématurément. Malgré cela, on ne sait pas encore si le résultat de cette étude est lié à un excès de graisses saturées animales (viande rouge, produits laitiers) ou à un véritable excès de vitamine B12. C’est aussi pour cela qu’il n’y a pas vraiment de traitement, car un apport excessif est souvent lié à l’alimentation.

On sait malgré tout qu’une hypervitaminémie peut être le symptôme d’une maladie sous-jacente. Par exemple, une leucémie (cancer du sang), une cirrhose, un cancer du foie, un myéloïde chronique… Il faut donc tout de même consulter son médecin généraliste. Celui-ci saura prescrire les examens adaptés s’il juge cet excès en B12 inquiétant.

médecin généraliste

Comment faire baisser sa vitamine B12 dans le sang ?

Pour faire baisser son taux de vitamine B12, rien de très compliqué. On limite la consommation de viande rouge à une fois maximum par semaine, et on surveille sa consommation des autres aliments d’origine animale. Le corps humain ne sait pas synthétiser la vitamine B12 et l’élimine très rapidement. Il faut donc principalement surveiller ses apports alimentaires et elle se régulera d’elle-même. Aussi, il faut faire attention au cholestérol et aux nombreuses graisses saturées présentent dans les produits d’origine animale. On conseille aussi de consulter son médecin pour voir si les médicaments prescrits sont compatibles avec ce trop-plein de vitamines. De plus, on évite la prise de suppléments alimentaires, et on réalise des analyses de sang fréquemment pour contrôler son apport en vitamine.

Pour conclure, on connait encore très mal les effets d’un surplus de B12. On recommande de conserver une alimentation équilibrée. Il ne faut surtout pas supprimer totalement les apports en produits d’origine animale. Sans analyse de sang au préalable, il ne faut pas prendre de compléments alimentaires, dont le dosage est souvent bien supérieur aux doses recommandées. Si on se questionne sur sa santé, qu’on a un doute ou une question, il faut prendre rendez-vous avec son médecin généraliste pour réaliser des examens. Si le problème persiste, un endocrinologue ou un nutritionniste pourront aussi apporter des éléments de réponse.

3/5 - (4 votes)

Sujets proches

Zoom sur le régime cétogène

Régis

Ustensiles de cuisine : quels matériaux pour zéro risque ?

Martine

Tout savoir sur la spiruline

Régis

Spiruline : ce vous devez savoir sur ce complément alimentaire

FOCM

Selon des chercheurs, un gène contrôlerait l’envie de manger et de faire du sport

Malika

Santé et alimentation : équilibrer la carence en vitamine A

Régis

Donner son avis sur ce sujet