Quelles sont les principales conséquences de la cyberdépendance ?

En France, les jeunes internautes (entre 15 et 34 ans) passent en moyenne 3h36 par jour sur internet. Beaucoup d’entre eux sont concernés par la cyberdépendance. Ce terme désigne un état de dépendance, voire d’addiction comportementale, à l’utilisation d’internet, des réseaux sociaux et des jeux vidéo. L’utilisation problématique de ces activités en ligne peut avoir des conséquences sévères sur la vie des individus concernés. Voici les principales conséquences de la cyberdépendance.

Qu’est-ce que la cyberdépendance ?

La cyberdépendance désigne un état de dépendance comportementale à l’utilisation du numérique et d’Internet. Cet état est semblable à un comportement addictif. La cyberdépendance s’identifie grâce à quatre facteurs spécifiques.

D’abord, le symptôme le plus courant est l’utilisation excessive du numérique. Comme dans tous les domaines, tout ce qui se rapporte à un excès est un signe d’addiction. Nous sommes dans un monde où tous le monde est constamment connecté, et où les outils numériques sont énormément présents. Néanmoins, l’usage d’Internet doit être contrôlé et régulé par l’individu. En théorie, il ne devrait pas excéder plus de deux ou trois heures par jour.  

Un autre symptôme courant est le manque. Si l’absence d’un outil numérique vous cause une sensation de manque, cela peut être une situation de cyberdépendance. Pour rappel, le manque se caractérise par une sensation de nervosité, de tristesse et de dépression. On peut aussi ressentir une sensation de vide. Le manque peut aussi se faire sentir face à la simple diminution, et pas forcément la cessation complète. Il s’agit d’un des signes les plus connus de la dépendance, cyber numérique ou non.

On peut aussi observer un phénomène de tolérance chez les individus souffrant de cyberdépendance. Par exemple, il est constamment nécessaire d’accroître le temps passé en ligne ou à jouer des jeux-vidéos pour se sentir « satisfait ». Ce phénomène de tolérance peut aussi s’observer par l’achat excessif d’équipements numériques, ou l’achat constant de jeux vidéo ou de logiciels.

Enfin, on observe aussi que l’utilisation excessive des jeux vidéo et d’internet peut avoir des conséquences négatives sur la vie et la santé des individus. Par exemple, cela causer des problèmes familiaux et conjugaux, appauvrir la vie sociale globale ou même entrainer la perte d’un emploi.

définition de la cyberdépendance

Quelles sont les principales conséquences ?

Les conséquences physiologiques

La cyberdépendance peut engendrer des dégâts physiologiques, qui sont aussi symptômes que conséquences de la situation. Par exemple, on peut évoquer l’apparition d’un syndrome du canal carpien. Celui se manifeste par un engourdissement et des picotements dans la main. On peut aussi perdre une partie de sa mobilité et ressentir de la douleur. Ce syndrome se manifeste souvent par l’utilisation intensive de la souris d’ordinateur, qui crispe le nerf médian et engendre le syndrome du canal carpien.

Parmi les autres conséquences physiologiques, on peut aussi souffrir de sécheresse oculaire, de maux de têtes et de migraines ou de maux de dos. Ces conséquences sont associées à la position face à l’écran ou à une surexposition à celui-ci. Sur le plan plus global, l’addiction aux écrans peut avoir de grandes conséquences sur l’état général de l’organisme. La cyberdépendance provoque des insomnies et peut grandement modifier les cycles du sommeil et de l’endormissement. De même, cela affecte l’alimentation. Les repas deviennent irréguliers, et parfois de mauvaise qualité. Par exemple, on va privilégier les plats préparés, qui seront plus rapides à consommer que les plats faits-maison.

VOIR AUSSI : Comment faire pour dormir quand on n’y arrive pas ?

Les conséquences psychologiques

L’addiction à Internet peut avoir des conséquences importantes sur la psychologie de l’individu concerné. Celui-ci peut présenter des symptômes anxieux (troubles de l’anxiété), et même de la dépression lorsqu’il n’est pas sur son ordinateur. Ces symptômes peuvent aussi se présenter sous forme d’irritabilité ou de sentiment de vide. Après une utilisation trop accrue de ses équipements numériques, il peut aussi ressentir un sentiment de honte. Enfin, l’utilisation excessive des réseaux sociaux, d’Internet et des jeux vidéo peut affecter grandement la confiance en soi des personnes dépendantes. On observe parfois une négligence de l’hygiène personnelle et une perte de relations sociales.

Les conséquences sociales

Un usage excessif d’Internet peut grandement affecter les relations sociales. En effet, la personne consacre moins de temps aux activités hors-ligne. Ceci peut affecter les relations familiales et amoureuses. De même, il peut causer, dans le pire des cas, des pertes d’emploi. Enfin, si l’addiction concerne des jeux de hasard ou d’argent en ligne, elle peut occasionner de graves problèmes d’argent et empirer la confiance en soi.

types de cyberdépendance

Quels sont les différents types de cyberdépendance ?

Il y a plusieurs types de cyberdépendance. Une des formes les plus courantes de cyberdépendance est la dépendance aux jeux vidéo, particulièrement ceux en ligne (World of Warcraft, League of Legends). On peut ajouter à ces derniers les jeux de hasard et les sites de transactions d’argent en ligne, qui peuvent présenter des risques graves d’un point de vue financier (poker, enchères type Ebay, achats type Amazon).

On peut aussi avoir des comportements addictifs relatifs au contenu sexuel accessible en ligne (pornographie, échanges à caractère sexuel). De même, les sites de rencontre et de réseautage social peuvent avoir un aspect addictif pour certaines personnes.

Enfin, la cyberdépendance peut concerner la recherche et le besoin d’information constante. Cet aspect est caractérisé par la navigation excessive sur Internet et le besoin d’accumuler le contenu numérique en permanence.

VOIR AUSSI : Pourquoi je me sens mal alors que tout va bien ?

Comment lutter contre la cyberdépendance ?

Lutter contre tout type de dépendance est très difficile. La première étape est sans doute la plus importante. Il faut prendre conscience du problème. Ainsi, la personne peut commencer à envisager des solutions, et un moyen d’aller mieux. Dans certains cas, il suffira d’un effort personnel pour réussir à se détacher de la cyberdépendance. Parfois, quand l’addiction est trop présente, depuis trop longtemps, un suivi psychologique peut être d’une grande aide.

La première chose à faire est donc de reconnaitre le problème. Pour cela, on peut observer son utilisation d’internet sur plusieurs jours, ainsi que les comportements qui en retournent. Cette observation permet de réaliser que l’utilisation est excessive, et qu’il faut agir pour la limiter. Ainsi, on peut commencer à agir. Pour cela, il ne faut pas couper l’accès à Internet du jour au lendemain. On peut se donner des petits objectifs qui permettront de limiter l’accès (mettre des alarmes, des horaires à l’utilisation de l’ordinateur) et trouver des activités plaisantes qui n’impliquent pas l’utilisation d’Internet.  

Avis sur cette publication

Sujets proches

Trypophobie : qu’est-ce que la phobie des trous ?

Chloé Bessede

Troubles de l’anxiété au travail : quels sont les symptômes ?

Malika

Quelle est la différence entre un psychiatre et un psychologue ?

Cécile

Quelle est la différence entre angoisse, anxiété et stress ?

Chloé Bessede

Quelle différence entre une crise de panique et une crise d’angoisse ?

Chloé Bessede

Prendre soin de ses finances afin de conserver une bonne santé mentale

Régis

Donner son avis sur ce sujet