Que faire en cas d’otite en pleine nuit ?

L’otite est liée à une inflammation ou une infection de l’oreille (conduit auditif ou oreille moyenne). Elle peut être très douloureuse, jour et nuit. La douleur est si forte qu’elle peut réveiller la nuit, et empêcher de se reposer correctement. L’otite nécessite un rendez-vous médical dès que possible, mais, en attendant, il y a des solutions pour soulager la douleur. Voici que faire en cas d’otite en pleine nuit ou non.

Qu’est-ce qu’une otite ?

Une otite est une inflammation du conduit auditif ou de l’oreille moyenne (partie derrière le tympan). Elle peut aussi être une infection. L’otite concerne souvent les enfants, mais peut aussi bien toucher les adultes. Elle apparait souvent après une baignade. Si elle concerne le conduit auditif, elle peut être liée à un bouchon de cérumen, un eczéma ou un furoncle dans le conduit auditif. Si elle concerne l’oreille moyenne, elle peut venir d’un choc violent dans l’oreille, d’une différence de pression soudaine ou d’un rhume trop infecté.

Quels sont les symptômes de l’otite ?

Les principaux symptômes de l’otite sont des douleurs lancinantes au creux de l’oreille appelées otalgie. C’est le principal signe de l’otite, accompagné de la fièvre. Parfois, elles peuvent s’accompagner d’un bourdonnement, d’une sensation d’oreille « bouchée » et d’une diminution de l’ouïe. On peut aussi avoir une sensation de vertige et des maux de tête.

Chez les bébés, on peut remarquer qu’ils se grattent l’oreille, pleurent plus que d’habitude et ont parfois de la fièvre. Selon les cas, on peut observer un écoulement purulent qui sort de l’oreille et des troubles digestifs (diarrhée, vomissements).

Les otites peuvent avoir de graves complications. Elle peut causer des méningites ou s’étendre dans d’autres zones. Dans les cas les plus graves, elle peut affecter gravement l’ouïe, jusqu’à la surdité complète.

anatomie de l'oreille

Que faire en cas d’otite ?

La première chose à faire en cas d’otite est de voir un médecin. Elles peuvent avoir de sérieuses complications et affecter définitivement la capacité d’audition. On recommande de consulter dès que possible son médecin traitant. Si la douleur persiste, on peut aussi prendre rendez-vous chez un médecin ORL (oto-rhino-laryngologiste). Celui-ci est spécialisé dans les troubles de l’oreille, du nez et de la gorge.

Ensuite, il faut prendre la température de l’enfant ou de l’adulte présentant des symptômes. Pour cela, il est important de savoir reconnaitre la fièvre sans thermomètre. La température en cas d’otite ne doit pas excéder 39°.

En cas de fièvre,

En cas de fièvre, il faut essayer de diminuer la température et veiller à la bonne hydratation de l’enfant ou l’adulte fiévreux. Pour cela, on évite les environnements trop chauds, de même pour les vêtements. Il faut boire beaucoup, surtout de l’eau fraiche et bien se reposer. Si la fièvre est trop haute ou persiste plusieurs jours, on peut prendre un comprimé de paracétamol ou d’ibuprofène. Il faut être très vigilant au risque de surdosage, particulièrement chez les enfants.

En cas d’otite, l’utilisation d’anti-inflammatoires non stéroïdiens comme l’ibuprofène nécessitent un avis médical car ils peuvent interférer avec la guérison de l’infection de l’oreille. Il faut donc privilégier au maximum le paracétamol.

En cas de nez bouché,

Si le nez de l’enfant ou de l’adulte atteint d’une otite coule ou est bouché, on recommande de se moucher souvent et doucement ou de laver le nez si l’enfant ne sait pas encore se moucher correctement. A partir de 15 ans, on peut utiliser des pulvérisateurs nasaux (vasoconstricteurs) pour déboucher le nez. Il faut éviter tant que possible les climatiseurs et autres installations qui assèchent l’air et les muqueuses nasales. Pour les mêmes raisons, il faut éviter de s’exposer à la fumée de cigarette.

otite chez l'enfant

Comment soulager la douleur en pleine nuit ?

Pour lutter contre les otites qui se manifestent de façon nocturne, on peut prendre un comprimé de paracétamol pour atténuer la douleur. De plus, masser légèrement l’arrière de l’oreille peut aider à gérer celle-ci. Ensuite, il faut veiller à bien s’hydrater, pour lutter contre l’éventuelle apparition de fièvre. On recommande aussi de dormir en position semi-allongée, la tête et le thorax un peu relevé. Cette position permet de mieux gérer la douleur. S’il s’agit d’un bébé, on peut lui soulever légèrement la tête. Enfin, on peut utiliser la chaleur. En effet, on peut faire chauffer une bouillote ou un linge et la placer sur l’oreille (et pas dedans) ou la tête de la personne malade.  

On recommande de ne surtout pas se toucher l’oreille, au risque d’aggraver l’inflammation. De même, il faut éviter les courants d’air et la fumée de cigarette qui est très irritante. Il ne faut absolument rien introduire dans le conduit auditif.

Dès le matin, il faut prendre rendez-vous chez le médecin qui prescrira un traitement à base d’antibiotiques.

VOIR AUSSI : Comment se nettoyer les oreilles sans risque ?

Comment prévenir les otites ?

Pour prévenir les otites, il faut éviter d’immerger trop l’oreille dans l’eau. Que ce soit pendant la toilette ou en mer, une oreille qui se bouche crée un changement de pression brusque favorable à l’apparition de l’otite, et les bactéries s’y accumulent dans l’eau stagnante. Les conséquences sont les mêmes pendant les voyages en avion, quand les oreilles se bouchent suite au changement de pression atmosphérique.

De plus, on conseille de prendre rendez-vous dès les premiers signes de l’otite, afin d’avoir un traitement au plus vite. Il faut consulter en urgence si l’otite concerne un enfant avec une fièvre importante, s’il a du mal à respirer ou qu’il présente des vomissements et diarrhées. Autant chez les adultes que les enfants, une otite peut avoir des conséquences graves sur la santé et l’audition à long terme. Si les symptômes persistent après quelques jours avec ou sans traitement, il ne faut pas hésiter à retourner voir son médecin.

Pour conclure, une otite n’est pas grave, si elle est traitée rapidement. Elle peut être très douloureuse mais s’estomper en quelques jours grâce à un traitement antibiotique prescrit par son médecin traitant ou par un ORL. Dans certains cas où l’otite s’aggrave, des complications peuvent se manifester. Parmi celles-ci, on retrouve la baisse d’audition, mais aussi la mastoïdite ou la paralysie faciale. La plupart des complications sont liées à l’extension de l’infection dans d’autres zones. Il faut donc être très vigilant, surtout quand l’otite touche un enfant ou un bébé.

Avis sur cette publication

Sujets proches

Un défibrillateur de qualité, facile à utiliser

Malika

Tout ce qu’il faut savoir sur la cigarette électronique et les produits e-liquides

Malika

Thé vert Matcha : le n°1 des thés !

Régis

Sophie la girafe, dangereuse ou non pour la santé de bébé ?

Malika

Sclérose en plaques : 4 idées reçues à bannir pour mieux vivre avec la maladie

Malika

Santé étudiante : comment prendre soin de soi ?

Régis

Donner son avis sur ce sujet