L’importance cruciale du dépistage du cancer colorectal

Avez-vous entendu parler du cancer colorectal ? C’est une tumeur qui se loge dans le tube digestif qu’il est toutefois possible de prévenir grâce à un dépistage.

Le tube digestif comporte deux parties importantes que sont le rectum et le côlon. Le cancer colorectal est une maladie longtemps négligée qui se développe autour de ces parties. Cette négligence conduit de nombreuses personnes à détecter tardivement la tumeur, ce qui peut s’avérer particulièrement dangereux. Il est alors important de se faire dépister pour une prise en charge à temps.

Qu’est-ce que le cancer colorectal ?

Le cancer colorectal est une maladie qui attaque le gros intestin ou le côlon. Cette dernière se développe généralement dans les cellules présentes autour du rectum ou celles situées au niveau du côlon. Mais dans la majorité des cas, le diagnostic établit cette maladie cancéreuse au niveau du côlon des sujets malades.

Le cancer du gros intestin n’attaque pas directement l’être humain. Au départ, il se présente sous la forme de polype. Ce dernier se développe sous cette même forme pendant une longue durée avant de devenir un cancer. C’est pourquoi nous vous conseillons de faire un dépistage dès que vous remarquez l’un des symptômes de la maladie.

Le cancer colorectal engendre des saignements chez le sujet malade, mais ils ne sont pas remarquables à l’œil nu. C’est un examen de santé qui peut révéler la présence des saignements et donc une présence de cancer dans le gros intestin. Cette détection se fait par des médecins spécialisés. Ces derniers font généralement une rectoscopie ou une coloscopie pour retrouver et retirer les polypes. Si vous souhaitez prévenir cette maladie, vous pouvez en apprendre davantage sur le dépistage du cancer du côlon auprès de votre médecin traitant.

cancer colorectal dépistage prévention

VOIR AUSSI : Comment limiter les risques de cancer du foie ?

Qui doit subir un dépistage du cancer colorectal et à quelle fréquence ?

Le cancer colorectal apparaît généralement dans la tranche d’âge de 50 à 74 ans. Il est à la 3e position des maladies les plus fréquentes chez l’homme et il occupe la 2e place chez la femme. Le risque de souffrir de cette tumeur n’est cependant pas le même chez tout le monde. Plusieurs cas peuvent donc être distingués.

Les personnes de 50 et 74 ans sans facteur de risque particulier

Si vous avez entre 50 et 74 ans, le dépistage du cancer colorectal doit être systématique. Même quand vous ne présentez aucun signe apparent, nous vous recommandons de vous faire dépister. Puisqu’il s’agit d’une maladie lente, les symptômes ne sont visibles qu’après analyse auprès d’un spécialiste. Cela vous permettra d’avoir une idée claire de votre statut par rapport à cette maladie.

Ce que vous devez comprendre ici, c’est que l’âge constitue un facteur de risque, mais qui n’est pas élevé. Vous avez en effet moins de 50 % de chance d’avoir ce cancer. Il est alors conseillé pour les personnes de cette catégorie de faire un dépistage tous les deux ans. Il s’agira de subir un test immunologique pour rechercher le sang dans vos selles.

Vous avez des antécédents personnels ou familiaux avec le cancer du côlon

Lorsque vous êtes dans la tranche prévue et que vous avez des antécédents, le risque d’avoir un cancer colorectal est élevé. Il est estimé à plus de 80 %. Vous devez alors faire un dépistage auprès de votre médecin traitant. Après ce test, il vous dira la conduite à tenir en fonction du résultat obtenu. Il peut éventuellement vous envoyer vers un gastroentérologue pour un meilleur suivi.

L’importance de la sensibilisation à une forme de cancer souvent ignorée

Le cancer du côlon est une maladie qui est ignorée par beaucoup de personnes. Les statistiques révèlent que seulement 1 cancer colorectal sur 5 est diagnostiqué à un stade local limité, ce qui favorise une meilleure prise en charge. L’importance de la sensibilisation n’est donc plus à démontrer. Cela permet d’abord de mieux faire connaître la maladie au grand nombre.

Ensuite, la sensibilisation est un excellent moyen de faire adopter les bons gestes aux populations. Qu’il s’agisse de comportements alimentaires et sanitaires, les personnes seront mieux renseignées sur les moyens de prévention de la maladie. Vous aurez, ainsi, toutes les informations sur les causes, les conséquences et les techniques de prévention de cette pathologie silencieuse. La sensibilisation permet par ailleurs de connaître la fréquence à laquelle vous devez vous dépister.

Comment se préparer à un dépistage du cancer colorectal ?

Le dépistage du cancer colorectal ne se fait pas à la hâte. Il nécessite une bonne préparation psychologique. Cette étape concerne ceux qui effectuent leur premier dépistage. Très souvent, les patients ont peur d’effectuer le test. Si vous êtes dans le cas, il n’y a rien d’effrayant. Rapprochez-vous de votre médecin pour discuter avec lui du sujet afin d’être plus rassuré.

L’autre disposition utile à prendre est de ne pas manger n’importe quoi. Contrôlez votre alimentation en consommant des aliments qui peuvent faciliter la selle. Si vous ne mangez pas correctement, vous ne pouvez pas aller à la selle pour détecter la présence des polypes. Toutefois, votre médecin pourra vous conseiller sur les aliments qui facilitent la selle.

Le déroulement d’un dépistage du cancer colorectal et le délai des résultats

Comme pour l’endométriose, le dépistage du cancer colorectal se fait en plusieurs étapes. D’abord, vous devez recevoir une invitation. Cette dernière est envoyée tous les deux ans à toutes les personnes qui se trouvent dans la tranche d’âge de 50 à 74 ans. Le but est de faire un test immunologique à celles-ci afin d’identifier la présence de sang dans les selles. Lorsque vous avez des polypes, celles-ci saignent par moment au cours de leur croissance.

Lorsque vous recevrez l’invitation, vous avez plusieurs possibilités pour recevoir le kit de dépistage. Vous pouvez faire une commande en ligne sur le site renseigné dans votre lettre d’invitation. Il est aussi possible de vous rapprocher de votre médecin ou de votre pharmacien pour en faire la demande. Lorsque vous recevrez le matériel, vous devrez faire le test à domicile. Le kit de dépistage du cancer colorectal est accompagné d’un mode d’emploi. Ce dernier vous indique comment faire le prélèvement.

Lorsque vous prélèverez vos selles dans le tube, vous devrez l’expédier par la poste ou le déposer dans un laboratoire réuni. Il est indispensable d’expédier le tube dans un délai de 24 heures après prélèvement. Idéalement, vous devez faire l’expédition du lundi au jeudi pour éviter les retards. Mais avant, veillez à coller une étiquette indicative sur votre tube de prélèvement. Si c’est possible, vous pouvez aussi remettre le prélèvement à votre médecin de confiance.

Les prélèvements sont ensuite analysés dans les laboratoires prévus à cet effet. Dans un délai 3 jours ouvrés, le résultat du dépistage est mis en ligne sur le même site de commande du kit. Il peut aussi parvenir sous plis fermés à votre médecin de confiance dans un délai de 15 jours.

Avis sur cette publication

Sujets proches

Un défibrillateur de qualité, facile à utiliser

Malika

Tout savoir sur la maladie de Stargardt : Symptômes et conseils

FOCM

Tout ce qu’il faut savoir sur la cigarette électronique et les produits e-liquides

Malika

Thé vert Matcha : le n°1 des thés !

Régis

Syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) : symptômes, diagnostic et traitements

Chloé Bessede

Sophie la girafe, dangereuse ou non pour la santé de bébé ?

Malika

Donner son avis sur ce sujet