Remèdes de grand-mère pour faire baisser le potassium

Naturellement présent dans l’organisme et dans notre alimentation, le potassium est essentiel pour nos fonctions vitales. Seulement, lorsque ce minéral est présent en trop grande quantité dans le sang, les problèmes de santé se multiplient.

N’abusez donc pas d’aliments riches en potassium. Il est préférable d’en consommer en quantité raisonnable. De cette façon, vous évitez une hyperkaliémie et ses conséquences néfastes sur les reins. À un stade peu sévère, vous pouvez remédier à cette situation avec des remèdes naturels. Comment faire baisser le taux de potassium dans l’organisme ? Voici des astuces de grand-mère qui constituent des alternatives aux médicaments.

Attention au taux de potassium dans le sang

Ce minéral conditionne votre état de santé puisqu’il contribue au bon fonctionnement du cœur. En outre, cet électrolyte joue un rôle important dans le maintien de l’équilibre du tube digestif et dans la sécrétion d’insuline. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) préconise de consommer 3 600 mg de potassium pour garantir un taux normal dans l’organisme. À savoir 150 g pour les hommes et 100 g pour les femmes.

Comment évaluer le niveau de potassium (lequel s’exprime en millimoles par litre (mmol/l) dans le corps ? Une prise de sang doit être effectuée. Dans le détail, le taux reste normal quand il oscille entre 3,6 et 5 mmol/l, soit 130 à 200 mg/l. Au-delà de cet intervalle, il s’agit d’une hyperkaliémie. Le médecin considèrera la concentration en potassium comme :

  • Légère lorsque le taux se situe entre 5,5 et 5,9 mmol/l ;
  • Modérée quand il est compris entre 6 et 6,5 mmol/l ;
  • Sévère lorsqu’il est supérieur à 6,5 mmol/l.

À noter que l’alimentation fournit le potassium dont l’organisme a besoin, à hauteur de 60 à 120 mmol par spjour. Une partie du minéral est absorbée au niveau de l’intestin pour être utilisée par les tissus. Pour éliminer le reste, l’organisme se sert de l’urine.

L’hyperkaliémie, c’est une histoire de reins, d’hormones et d’alimentation

Dans la majorité des cas, cette condition résulte d’un dysfonctionnement de la fonction rénale. En effet, lorsque les reins ne parviennent pas à éliminer l’excès de potassium, celui-ci se retrouve dans le sang. Il se peut également que la sécrétion d’aldostérone soit insuffisante. Or, cette hormone participe au rééquilibrage de la balance sodium/potassium en éliminant le second minéral et en réabsorbant le premier. La dernière possibilité ? Une alimentation trop riche en potassium.

Quoi qu’il en soit, un taux élevé de potassium dans le sang ne passe généralement pas inaperçu. Plusieurs symptômes doivent vous alerter : fatigue intense et chronique, faiblesses musculaires, sensations de picotements et d’engourdissement. Des signes de paralysies éphémères, de palpitations et d’irrégularité dans le rythme cardiaque (arythmie) peuvent également apparaître.

Ainsi, lorsque ces symptômes se manifestent, consultez un médecin pour qu’il puisse réaliser un diagnostic. Surtout, n’entreprenez pas de faire baisser le taux de potassium dans votre sang avant d’avoir la confirmation que vous souffrez réellement d’hyperkaliémie. Dans le cas contraire, vous vous exposez à un risque de carence.

En cas d’hyperkaliémie modérée ou sévère, le professionnel de santé prescrira des médicaments. En revanche, s’il s’agit d’une hyperkaliémie légère, il vous recommandera surtout de revoir votre régime alimentaire. Les détails dans le paragraphe suivant. 

Cuisinez les aliments d’une autre façon

Certains fruits et légumes sont particulièrement riches en minéraux. Toutefois, il ne s’agit pas de les exclure de votre assiette, mais plutôt de contrôler l’apport en potassium en évitant certaines associations. Dans tous les cas, évitez de vous lancer dans un régime improvisé. Demandez l’avis de votre médecin.

Préférez les compotes de fruits aux aliments séchés

Comment consommer les fruits pour faire baisser le taux de potassium ?

Vous aimez consommer des produits frais ? L’abricot, la banane, le cassis et le kiwi, ainsi que la pêche figurent parmi les fruits les plus riches en potassium. Il en est de même des fruits gras comme l’avocat et l’olive.

Pour faire baisser le taux de potassium dans le sang, vous devez donc en consommer en très faible quantité, après avoir épluché la peau. Les minéraux se concentrent essentiellement dans cette partie. Cuisinez donc des compotes plutôt que d’acheter des fruits crus ou séchés. Leur teneur en potassium est particulièrement élevée. Comptez par exemple 749 mg de ce minéral essentiel pour 100 grammes de raisins secs.

Cuisez les légumes plus longtemps

Les légumes représentent également une excellente source de potassium, en particulier lorsqu’ils sont crus. Pour réduire votre consommation, évitez donc de manger des crudités. Laissez aussi tomber les cuissons à l’étouffée et à la vapeur. Cette dernière a pour effet de préserver les vitamines et les minéraux contenus dans les légumes. 

Petit conseil : pensez systématiquement à peler ce que vous souhaitez manger. Faites cuire vos pommes de terre, vos carottes ou vos haricots verts dans une grande quantité d’eau bouillante, avec un tout petit peu de sel.

VOIR AUSSI : Au bout de combien de temps le magnésium fait effet ?

Diminuez ou évitez la consommation de certains fruits et légumes 

Le potassium se retrouve dans une grande variété d’aliments. Pour réduire l’apport de ce minéral dans votre alimentation, soyez prudent avec les fruits oléagineux, en particulier les amandes, ou encore les cacahuètes. Il en est de même avec les noisettes et les noix de cajou et de macadamia. Les graines oléagineuses (tournesol, lin, pavot, chia ou encore sésame) ne sont pas en reste.

Évitez également de consommer les aliments suivants si vous cherchez à faire baisser le taux de potassium dans votre corps :

  • Le quinoa, le sorgho et d’une manière générale les céréales sous forme de son, de germes et de farine ;
  • Les légumineuses (haricots blancs, lentilles, pois chiche…) ;
  • Les algues (spiruline, kombu, dulse…) ;
  • Les herbes aromatiques (basilic, coriandre, herbes de Provence, persil, romarin…) ;
  • Les épices (clou de girofle, curcuma, curry, paprika…) ;
  • Le thé, le café, la chicorée et les boissons alcoolisées ;
  • Les fruits de mer, les mollusques, les poissons (y compris en conserve) et les huîtres.

Enfin, réduisez votre consommation de sel, qui contient du potassium. Pourquoi ne pas en profiter pour faire un régime amaigrissant si vous souffrez également d’une surcharge pondérale ? Vous devez consommer moins de viande (aussi bien de porc, de bœuf que volaille…).

Buvez beaucoup d’eau 

Il est primordial de boire suffisamment d’eau parce qu’une bonne hydratation impacte positivement le fonctionnement des reins. Cependant, ne croyez pas qu’à elle seule, cette résolution suffit à faire faire baisser le taux de potassium. Dans la mesure du possible, trouvez de l’eau faible en potassium, c’est-à-dire une bouteille qui en contient moins de 100 mg/l.

Pour information, l’eau du robinet est pauvre en potassium. Elle en contient 1 à 3 mg/l. Si vous préférez l’eau minérale, choisissez la marque Evian, soit la bouteille la plus faible en potassium avec une teneur de 1 mg/l. À défaut, vous pouvez vous tourner vers Salvetat (avec une teneur de 3 mg/l) ou Badoit (avec une teneur de 10 mg/l).

Par contre, certaines eaux minérales demeurent particulièrement riches en potassium. C’est le cas de la marque Vichy St Yorre qui en contient 132 mg par litre. Quant à l’eau minérale Arvie, elle en contient 130 mg/l. Vous l’aurez compris, toutes les boissons ne sont pas forcément recommandables, aussi bonnes soient-elles pour la santé, du moins en apparence.

5/5 - (1 vote)

Sujets proches

Zoom sur le régime cétogène

Régis

Vitamine B12 trop élevée : symptômes, effets secondaires et solutions

Chloé Bessede

Ustensiles de cuisine : quels matériaux pour zéro risque ?

Martine

Tout savoir sur la spiruline

Régis

Top 3 des meilleurs compléments alimentaires pour cheveux

Miora

Spiruline : ce vous devez savoir sur ce complément alimentaire

FOCM

Donner son avis sur ce sujet