Combien de temps d’arrêt pour une tendinite ?

La tendinite est un trouble causé par l’inflammation d’un tendon. Elle peut être particulièrement douloureuse, et impacter la pratique de son activité professionnelle et physique. Il est naturel de se demander quel temps d’arrêt de travail est nécessaire quand on souffre d’une tendinite.

Qu’est-ce qu’une tendinite ?

Une tendinite se caractérise par l’inflammation d’un tendon. Ces deniers sont les tissus fibreux qui relient les muscles aux os. Cette inflammation est douloureuse selon les mouvements et à la palpation, et elle peut parfois présenter un gonflement. De plus, on peut aussi souffrir d’une ténosynovite. C’est une tendinite qui est plus particulièrement liée à une inflammation de la couche protectrice du tendon. La tendinite est souvent causée par une répétition de certains mouvements, mais on ne connait pas toujours sa cause exacte. Son diagnostic est surtout clinique : c’est la description des symptômes qui compte ainsi que l’examen clinique du médecin généraliste. Parfois, on prescrit une IRM ou une échographie. En effet, elle permet de s’assurer que les tendons ne présentent pas de déchirures et ainsi confirmer le diagnostic.

En vieillissant, les tendons se fragilisent, et le risque de tendinite s’accroît. Cette dégénérescence du tendon s’appelle la tendinopathie. Chez les jeunes patients, la tendinite est plutôt causée par une activité sportive intense ou la répétition de mouvements spécifiques. Quand elle présente un gonflement avec accumulation de liquide, cette inflammation peut aussi être le symptôme d’une maladie. Par exemple, il peut s’agir d’une polyarthrite rhumatoïde, la goutte ou le diabète.

Quand la tendinite touche l’épaule, il s’agit de la coiffe des rotateurs. De même, elle peut aussi toucher la main, les doigts, les genoux et le tendon d’Achille. Quand l’inflammation touche spécifiquement les tendons extenseurs du pouce, il s’agit d’un syndrome de De Quervain.

VOIR AUSSI : Peut-on travailler avec une névralgie cervico-brachiale ?

Combien de temps d’arrêt maladie pour une tendinite ?

Quand on souffre d’une tendinite, le repos est la première indication à respecter. Ainsi, votre médecin généraliste pourra juger nécessaire de vous faire respecter un temps d’arrêt de travail. Par exemple, si votre activité professionnelle mobilise particulièrement votre poignet, votre genou ou vos doigts, il faudra faire une pause. Votre médecin vous prescrira un arrêt de travail d’une semaine environ pour guérir votre tendinite. Parfois, la tendinite est récalcitrante, alors votre médecin pourra prolonger l’arrêt maladie.

Néanmoins, si vous ne pouvez pas vous arrêter pour diverses raisons, adapter votre activité professionnelle tant que possible pendant la convalescence sera recommandé. Il ne faut surtout pas empirer la tendinite ou la redéclencher trop vite. Par exemple, vous asseoir pendant la tâche professionnelle à effectuer peut être conseillé. Vous pouvez aussi vous procurer du matériel permettant d’aménager votre activité professionnelle en fonction de vos douleurs.

travail tendinite

VOIR AUSSI : Douleur sur le dessus du pied en marchant : causes et traitement

Comment la soigner complétement ?

Pour garantir la guérison complète de sa tendinite, le traitement repose principalement sur le repos prescrit par le médecin. Ce repos peut être assuré par le port d’une attelle ou d’un plâtre au niveau du bras, du genou ou du poignet. Ensuite, l’application de compresses chaudes ou froides peuvent soulager l’inflammation. En cas de syndrome chronique associé, la prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens pendant une dizaine de jours permet de lutter contre la douleur.

Dans les cas les plus sévères, des injections de corticostéroïdes peuvent être pratiquées dans la gaine du tendon. Ces injections sont indiquées seulement quand la douleur est très intense ou que la tendinite est présente de façon chronique associée à une maladie notamment.

Après une première phase de repos, il sera nécessaire de pratiquer des exercices physiques. Ainsi, on peut regagner progressivement sa mobilité et assurer une bonne convalescence. Quand la tendinite touche l’épaule ou le pouce (syndrome de De Quervain), il est nécessaire de travailler sur l’amplitude des mouvements. Ils peuvent se verrouiller rapidement. Le recours à un kinésithérapeute peut être bénéfique pour retrouver toute sa mobilité et prévenir la tendinopathie chronique.

Parfois, le traitement doit s’accompagner d’une chirurgie, nécessaire dans les cas les plus persistants. La présence de dépôts de calcium autour des tendons peut accentuer la tendinopathie. Il faut les retirer par une opération chirurgicale. De même, quand il s’agit d’une coiffe des rotateurs, une réparation est parfois essentielle. Ces chirurgies, même avec la prise d’anti-inflammatoires, s’accompagnent obligatoirement d’un suivi kinésithérapeutique.

VOIR AUSSI : Troubles de l’anxiété au travail : quels sont les symptômes ?

Comment s’informer sur le trouble musculosquelettique qu’est la tendinite et sur la prévention TMC ?

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la recherche d’informations sur le monde des troubles musculosquelettiques dans le cadre du travail est parfois un peu plus compliquée que ce que l’on pourrait imaginer. Ainsi, force est de constater qu’avec de plus en plus de personnes qui peuvent avoir des problèmes de santé à ce sujet, on remarque que les informations que l’on retrouve sur le web ne sont pas toujours viables. Pour cette raison, nous avons donc purement et simplement décidé de prendre les devants, et de vous proposer ce qui nous semble être une bonne source de données pour en savoir plus sur ces troubles…

En effet, en vous rendant notamment sur ce site de prévention tms, vous allez pouvoir notamment découvrir que cela peut aussi bien concerner la tendinite, que d’autres douleurs dans le cadre du travail, et même du télétravail. De ce fait, si vous avez d’autres douleurs à l’épaule, pu bien un peu mal au coude, et même au poignet, alors il est peut être vivement recommandé de s’informer et de prendre contact avec un professionnel de santé spécialisé dans le domaine.

Pour conclure…

Respecter la phase de repos indiquée par le médecin est essentiel. De plus, il faut limiter les gestes provoquant de la douleur. En effet, la tendinite n’est pas grave, mais elle doit être traitée correctement pour ne pas empirer. Cela permet d’éviter une rupture des tendons, particulièrement au niveau des rotateurs de l’épaule. Un arrêt maladie d’une semaine ou plus est souvent nécessaire pour se rétablir. Si la douleur persiste, il ne faut pas hésiter à se rapprocher de son médecin généraliste. Celui-ci saura vous prescrire un examen médical adapté.

Source : https://www.msdmanuals.com/fr/professional/troubles-musculosquelettiques-et-du-tissu-conjonctif/affections-des-bourses-articulaires-des-muscles-et-des-tendons

5/5 - (1 vote)

Sujets proches

Votre médecin ne vous comprend pas ?

Régis

Une mutuelle complémentaire santé est-elle obligatoire ?

FOCM

Une bonne literie pour bien dormir

Malika

Un site vous aide à dénicher le bon établissement de santé

Malika

Un annuaire pour les médecins de garde

Malika

Sevrage tabagique : la cigarette électronique se démarque des autres substituts nicotiniques

Martine

Donner son avis sur ce sujet