Injections d’acide hyaluronique à visée esthétique : ce que vous devez savoir

Envie d’éliminer les rides du visage ? Et si les injections d’acide hyaluronique étaient la solution ? Est-ce vraiment une bonne idée ? Avant de vous lancer, découvrez ce que vous devez savoir sur cette chirurgie esthétique !

La médecine esthétique occupe une place de plus en plus importante dans le budget personnel des Français (pas forcément d’un certain âge). Alors qu’une bonne partie se tourne vers le lifting pour se lisser la peau, une autre préfère les injections de produits de comblement. Parmi eux figure l’acide hyaluronique.

Pratiquées depuis plus d’une décennie, les injections d’acide hyaluronique permettent par exemple de réduire les signes de vieillissement comme les rides. Elles atténuent aussi certains défauts du visage. Cette technique constitue un gage de sécurité pour les patients, car le produit peut être résorbé par le corps. Quant aux éventuelles complications, elles restent réversibles. Voici tout ce qu’il faut connaître avant de songer à une injection.

L’acide hyaluronique existe aussi à l’état naturel dans le corps

Notre organisme renferme naturellement de l’acide hyaluronique. Avec l’âge, la quantité baisse, au point d’en perdre 40 % à 50 ans. Cela dit, tous les 10 ans, c’est 10 % de ce composant qui s’estompe. Pourtant, il contribue à l’humidification de la peau, au renouvellement des cellules et à lubrification des articulations !

Pour compenser cet écart, les professionnels de la chirurgie esthétique proposent des injections d’acide hyaluronique. Ils insèrent le produit fluide (conçu en laboratoire par biotechnologie) dans la zone sous-cutanée. Une fois qu’il fait son effet, la peau gagne en volume, de manière à combler les sillons du visage. Certaines parties de la figure peuvent aussi être remodelées, à la guise du patient.

Cette technique se distingue donc des injections de Botox. Celles-ci consistent à paralyser les muscles de façon temporaire, pour que les rides ne soient pas trop marquées. La toxine qui s’y incruste l’immobilise. Avec l’acide hyaluronique, la cause de la modification du relief du visage réside plutôt dans l’hydratation de l’implant de comblement. Telle une éponge, il absorbe l’eau contenue dans la peau.

Injections d’acide hyaluronique : chirurgie esthétique pour masquer les rides du visage

Les rides et les sillons s’effacent pendant quelques mois

Au même titre que le lifting, le traitement de la peau à l’acide hyaluronique permet d’estomper les plis superficiels relevés sur le visage. Leur nombre et leur profondeur varient en fonction de l’âge. Voici les parties de la figure qui font souvent l’objet d’une attention particulière :

  • Sur le contour ou au coin des yeux (rides de la patte d’oie) ;
  • Entre les sourcils (rides du lion) ;
  • Sur les joues (rides jugales) ;
  • Au niveau des extrémités de la bouche (rides d’amertume) ;  
  • Sur le pourtour de la lèvre supérieure ;
  • Depuis l’aile du nez jusqu’à la commissure des lèvres (rides du sourire).

Les injections d’acide hyaluronique ont un bel avenir dans le monde de l’esthétique. Même si cette méthode n’est pas sans risques sur la santé des patients, les complications y afférentes peuvent être remédiées.  

Concernant les effets du comblement, ils durent entre 6 et 12 mois. La pérennité du résultat dépend de la quantité du produit insérée et de ses caractéristiques structurelles, mais ce n’est pas tout. Elle varie aussi en fonction de l’endroit où l’acide hyaluronique est injecté. Par exemple, dans les parties les plus mobiles du visage, l’implant se résorbe plus rapidement. C’est le cas de la surface autour des lèvres, contrairement à la zone qui entoure les cernes.

Les injections d’acide hyaluronique relèvent de la compétence du médecin

Selon les directives européennes, seuls les médecins peuvent injecter de l’acide hyaluronique dans le corps des patients. Grâce à leur formation et à leur expérience, ils disposent des compétences nécessaires pour mener à bien cette opération sans nuire à la santé des intéressés. Voici d’autres raisons pour lesquelles votre dossier médical doit passer entre les mains d’un docteur :

  • Vérification des antécédents médicaux ;
  • Choix des produits adaptés aux zones à traiter ;
  • Connaissance des doses à injecter dans chaque partie du visage ;
  • Respect des conditions d’hygiène avant et après la chirurgie.

Avant les injections d’acide hyaluronique, le médecin vérifiera que les patients n’ont pas contracté de maladies auto-immunes constituant une contre-indication au traitement. Autre détail important : il devra se renseigner sur les produits de comblement que les demandeurs ont reçu antérieurement. De cette façon, il évitera toute réaction inflammatoire.

Le professionnel de santé spécialisé en chirurgie esthétique saura insérer l’implant à la bonne profondeur. L’aiguille est enfoncée plus loin dans la peau lorsqu’il s’agit d’effacer des sillons très prononcés. Comme le produit est très hydrophile, la quantité à administrer doit donc être calculée au millilitre près.

Dans la vidéo ci-dessous, le Docteur Roger Denis, dermatologue esthétique à Limoges vous informe sur les complications potentielles des injections d’acide hyaluronique.

VOIR AUSSI : Cosmétiques maison : les précautions à prendre pour épargner la peau

La chirurgie esthétique du visage reste superficielle

À titre de rappel, tous les médecins étudient préalablement les proportions de la figure de leurs patients avant l’intervention. Comme les artistes et les architectes, certains chirurgiens se réfèrent aux proportions divines (phi) pour établir une certaine harmonie entre les volumes du visage.

Une fois cette étape passée, le spécialiste réalise des injections d’acide hyaluronique à 1 à 2 millimètres de profondeur. Il parcourt le trajet des rides et des sillons, comme s’il devrait boucher des fissures sur les murs. Pour arriver au résultat attendu par le patient, il se peut qu’il utilise d’autres produits de comblement. Dans certains cas, combiner des traitements offre un rendu aussi satisfaisant qu’un lifting chirurgical.

Ceux qui cherchent un médecin qui fait une injection d’acide hyaluronique à Toulouse peuvent compter sur le Dr Benichou. Spécialisé dans l’esthétique dentaire, il remodèle aussi les lèvres de ses patients qui aspirent à parfaire leur sourire. Son atout ? Un programme de traitement personnalisé et une chirurgie indolore respectueuse des normes en vigueur.

Une injection mal réalisée ou mal préparée nuit à la santé

Comme effet immédiat, le corps du patient peut par exemple faire une réaction allergique au produit injecté. Le professionnel de santé le prendra rapidement en charge et recommandera un suivi sur le long terme.

Quand l’injection n’est pas effectuée dans les règles de l’art, la peau du patient peut s’infecter gravement. Dans la mesure où le médecin fait une fausse manipulation et que l’implant s’incruste dans un vaisseau sanguin, il peut en découler une nécrose. Il prescrira un traitement médical adapté à base d’anti-inflammatoires ou d’antibiotiques. Au pire, les bouts de peau concernés devront faire l’objet d’une amputation. Si un conduit irriguant l’œil est touché, le patient pourra perdre la vue.

Autre hypothèse : le matériel utilisé dans le bloc opératoire n’a pas été stérilisé correctement. Dans ce cas, le patient n’est pas à l’abri d’une contamination au VIH ni d’une prolifération bactérienne. Si une infection locale se déclenche à cause des mauvaises conditions d’hygiène, l’inflammation peut rapidement se développer, au point d’entraîner une septicémie.

injection d'acide hyaluronique dans les lèvres

Conclusion

L’acide hyaluronique, c’est le secret d’une peau rebondie et d’un teint éclatant chez les hommes comme chez les femmes. Il promet un résultat tout à fait naturel et un visage lisse comme à 20 ans. Au revoir les plis d’amertume et les autres rides qui vieillissent !

Notez toutefois qu’après les injections d’acide hyaluronique, des rougeurs et des gonflements peuvent apparaître sur la peau. Certains partent au bout de quelques jours (1 à 3) après la chirurgie, tandis que d’autres (comme les œdèmes aux lèvres) restent plus longtemps. Des bleus peuvent aussi se former à l’endroit des injections et la peau devient plus pâle. Les démangeaisons ne sont pas en reste.

Avis sur cette publication

Sujets proches

Vieillir à la maison : comment adapter le logement ?

FOCM

Un défibrillateur de qualité, facile à utiliser

Malika

Tout savoir sur la maladie de Stargardt : Symptômes et conseils

FOCM

Tout ce qu’il faut savoir sur la cigarette électronique et les produits e-liquides

Malika

Thé vert Matcha : le n°1 des thés !

Régis

Syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) : symptômes, diagnostic et traitements

Chloé Bessede

Donner son avis sur ce sujet