Impatiences dans les jambes : remèdes de grand-mère

Des douleurs dans les jambes vous forcent à vous lever la nuit ? Vous souffrez probablement du syndrome des jambes sans repos. Plusieurs raisons peuvent expliquer les impatiences dans les jambes, pour ne citer qu’une carence en minéraux ou une mauvaise circulation sanguine. Pour en avoir le cœur net, consultez un médecin. Ce dernier établira un diagnostic et vous prescrira un traitement adapté.

Cela ne vous empêche pas pour autant de recourir à des astuces naturelles pour atténuer les symptômes. Massage aux huiles essentielles, relaxation musculaire progressive, savon de Marseille… Découvrez quelques méthodes efficaces pour vous soulager.

Les symptômes du syndrome des jambes sans repos 

Selon l’Assurance maladie, le syndrome des jambes sans repos (SJSR) — communément appelé impatiences nocturnes — concerne 8,5 % de la population française. C’est sans compter les quelque 2 % qui présentent régulièrement des symptômes. À savoir des contractures, des tiraillements, des picotements et des fourmillements dans les membres inférieurs. À cela s’ajoutent également des secousses et une impression de décharges électriques.

Ces sensations désagréables (voire douloureuses) surviennent en position allongée, c’est-à-dire au moment du repos ou la nuit, pendant votre sommeil. Ne contrôlant plus vos jambes, vous ressentez alors le besoin impérieux de les bouger pour vous soulager.

Lorsque les symptômes deviennent chroniques, cette situation a pour effet de perturber le sommeil et peut même provoquer des insomnies sévères. En plus des troubles du sommeil, vous ne parviendrez pas à rester immobile assez longtemps. Lorsque les symptômes se traduisant par des impatiences dans les jambes se manifestent, le syndrome peut devenir particulièrement handicapant.

Des problèmes de santé à l’origine des impatiences nocturnes 

Bien que le SJSR soit baptisé maladie de Willis-Ekbo, ce n’est pas réellement une pathologie. Il s’agit plutôt d’un problème de santé lié à :

  • Une carence en fer, en acide folique ou en vitamine B12 ;
  • Un déficit en dopamine ;
  • La prise de certains médicaments (antidépresseurs, antihistaminiques, neuroleptiques…).

Le SJSR peut également être associé à une insuffisance veineuse. D’ailleurs, 91 % des personnes concernées par les impatiences dans les jambes souffrent aussi de problèmes de retours veineux.  C’est ce que révèle une étude publiée en 2007. Inversement, 36 % des personnes souffrant d’insuffisance veineuse doivent également composer avec les impatiences nocturnes.

Par ailleurs, la fatigue, le stress et l’anxiété ont pour effet d’accentuer les symptômes et d’augmenter la fréquence des crises. Tout comme l’abus d’alcool et la consommation excessive de café ou de thé. Dans la mesure du possible, réduisez également les doses de produits laitiers et de chocolat noir.

Un traitement de fond contre les jambes sans repos

Vous l’aurez compris, le traitement du syndrome passe par une bonne hygiène de vie. Tout ce qui contribue au bon fonctionnement du système nerveux, vasculaire et ostéomusculaire s’avère bénéfique pour soulager les impatiences dans les jambes.

Suivez les conseils ci-dessous si vous voulez prévenir le SJSR ou que vous souhaitez tout simplement en finir avec cette maladie :

  • Adoptez une alimentation équilibrée.
  • Pratiquez une activité physique modérée en évitant les dépenses physiques intenses en fin de journée.
  • Dormez suffisamment la nuit, en instaurant des heures fixes pour le coucher et le lever.
  • Ne vous couvrez pas trop.
  • Aérez régulièrement votre chambre.
  • Évitez de porter des chaussures à talons.
  • Ne restez pas trop longtemps debout.
  • Portez des bas de contention dans la mesure où vous en éprouvez le besoin.
  • Pensez à demander l’avis d’un professionnel de santé.

Les compléments alimentaires : votre allié santé

La prise de compléments alimentaires avant le coucher permet de réduire les mouvements involontaires des jambes durant la nuit. L’objectif étant de pallier une carence en acide folique (ou vitamine B9) ou en vitamine B12. Bien entendu, pour obtenir le bon dosage, demandez l’avis d’un professionnel de santé.

VOIR AUSSI : Vitamine B12 trop élevée : symptômes, effets secondaires et solutions

Sinon, vous pouvez privilégier les aliments suivants :

  • Légumes à feuilles tels que le brocoli, l’épinard ou le cresson ;
  • Fruits rouges tels que la fraise, la framboise ou la cerise ;
  • Légumineuses.

Besoin de combler une carence en fer ? N’hésitez pas à inclure les ingrédients dans vos repas quotidiens :

  • Poissons gras tels que les anchois, les sardines ou le thon ;
  • Viande rouge ;
  • Canard ;
  • Foie ;
  • Boudin.

En cas de crampes répétées, buvez 1,5 litre d’eau riche en magnésium tous les jours. Indispensable pour la santé, ce sel minéral permet surtout de lutter contre la fatigue (y compris après une activité physique) et le stress.

De l’eau froide pour soulager les jambes pendant la douche

Prendre une douche tiède le soir et terminer en rinçant les jambes à l’eau froide permet d’activer la circulation sanguine. Pour cela, partez des orteils et remontez jusqu’à la racine des cuisses en effectuant des mouvements circulaires.

Sinon, deux autres options s’offrent à vous. La première consiste à alterner l’eau chaude et l’eau froide lorsque vous prenez votre douche. Commencez par l’eau chaude. La deuxième consiste à plonger vos jambes dans une baignoire remplie d’eau froide.

Dans tous les cas, frottez vos jambes avec un gant de crin pour un résultat optimal. Si votre salle de bains est équipée d’un pommeau de douche haute pression, profitez-en pour pulvériser de l’eau sur vos mollets. Le jet doit être tonique, mais pas trop fort.

Les massages aux huiles essentielles pour améliorer la circulation du sang

En plus de leur effet bénéfique sur la circulation sanguine, les massages aux huiles essentielles et végétales améliorent la qualité de votre sommeil. Envie de préparer vous-même votre huile ? Avec vos doigts de fée, mélangez les produits suivants :

  • 2 ml d’huile essentielle de cyprès de Provence ;
  • 2 ml d’huile essentielle de lentisque pistachier ;
  • 1 ml d’huile essentielle de citron ;
  • 20 ml d’huile végétale de noyau d’abricot ;
  • 25 ml d’huile végétale de calophylle inophyle.

Appliquez environ 20 gouttes du mélange sur vos jambes. Massez-vous du bas vers le haut en partant des chevilles à la racine des cuisses. Ce traitement naturel s’avèrera plus efficace si vous l’effectuez deux fois par jour. Au cas où les symptômes persisteraient, effectuez une cure de trois semaines sur quatre.

Voici d’autres astuces naturelles à base d’huiles essentielles :

D’autres astuces pour soulager les impatiences dans les jambes

Connaissez-vous la méthode du savon de Marseille ? Elle consiste à déposer un savon neuf sous vos draps, avant la nuit. Aussi incroyable que cela puisse paraître, ce remède fait ses preuves depuis des années.

Pensez également à vous étirer les jambes pendant de longues minutes, avant de vous mettre au lit (ou alors, faites les exercices sur le lit). Pour commencer, bougez-les ou frottez-les avec vos mains. Ensuite, pliez-les à plusieurs reprises pour contracter les muscles. Vous pouvez aussi marcher pendant quelques minutes pour réduire les petites sensations d’électricité qui parcourent vos membres.

Les professionnels de santé recommandent la relaxation musculaire progressive pour se relâcher complètement. Pour cela, respirez profondément puis contractez vos pieds. Demeurez quelques instants dans cette position avant de relâcher. Répétez l’opération en montant progressivement le long du corps. Prenez soin de toujours respirer profondément et régulièrement. Au-delà de son effet sur les muscles, cet exercice vous aidera à retrouver un sommeil réparateur.

Conclusion

Avec ces astuces, vous ne laisserez plus la maladie de Willis-Ekbo perturber votre cycle de sommeil. Quelles solutions ont fonctionné pour vous ?

5/5 - (1 vote)

Sujets proches

Votre centre anti poux avec produits bio pour une éradication totale

Malika

Un enterrement de vie de jeune fille pour garder la forme

Malika

Tout savoir sur la rhinoplastie

Alice Maréchal

Tout savoir sur la liposuccion avant de se lancer

Malika

Santé étudiante : comment prendre soin de soi ?

Régis

Quelles sont les meilleures huiles essentielles pour la peau ?

Régis

Donner son avis sur ce sujet