Quelle est la fréquence cardiaque normale en fonction de l’âge ? 

La fréquence cardiaque correspond au nombre de battements du cœur par minute ou par seconde. Il s’agit d’un rythme spécifique à chaque individu, mais dont la fréquence ne doit pas dépasser ou être en dessous d’une certaine limite. Que l’individu soit au repos ou en entrainement sportif, le nombre de battements du cœur ne sera pas le même. De même si on compare le pouls de deux personnes dont l’âge est très différent. Connaître les normes de la fréquence cardiaque est très important pour sa santé, et facilite le diagnostic par le cardiologue de maladies comme l’arythmie. Voici la fréquence cardiaque normale en fonction de l’âge.

Quelle est la bonne fréquence cardiaque ?

Pour un nourrisson ? 

Au repos et éveillé, la fréquence cardiaque d’un nourrisson jusqu’à trois mois doit se situer entre 85 et 205 battements par minute (BPM). C’est donc une fréquence cardiaque rapide. En période de sommeil, la fréquence doit se situer entre 80 et 160 BPM.

Au repos, de 3 mois à 2 ans, on doit observer 100 à 190 battements par minute. Endormi, entre 75 et 160 pulsations.

Pour un enfant ?

Au repos et éveillé, de 3 à 10 ans, la fréquence cardiaque d’un enfant doit être de 60 à 140 BPM. Endormi, elle doit être entre 60 et 90 battements par minute. 

Après 10 ans, elle doit être de 60 à 100 pulsations éveillé et de 50 à 90 pendant le sommeil. 

Pour un adulte ou un adolescent ?

Pour un adulte ou un adolescent, femme ou homme, la fréquence cardiaque doit être comprise entre 60 et 100 battements par minute au repos. Elle ne doit pas excéder 100 pulsations sans activité sportive. A ces âges-ci, il est très important de pratiquer un sport axé sur l’endurance (course, marche à pied), qui permet de prendre soin de la santé de son cœur. Ainsi, le cœur bat plus lentement grâce au sport et les risques d’accidents cardio-vasculaires sont grandement diminués.

La nuit, le rythme cardiaque peut descendre à 30 pulsations par minute pour les adultes et adolescents.

Pour une personne âgée ?

En vieillissant, après 65 ans, la fréquence cardiaque doit être comprise entre 65 et 100 BPM au repos. Passé un certain âge, il est très important de surveiller souvent sa fréquence cardiaque, et de s’assurer qu’elle ne dépasse pas une certaine limite maximale. Comme les adultes, le rythme cardiaque peut grandement descendre pendant le sommeil.

électrocardiogramme

Quelles sont les différentes maladies associées à un problème de fréquence cardiaque ?

Différentes maladies sont associées à un problème de fréquence cardiaque. En effet, ces derniers peuvent provoquer une augmentation de la pression artérielle, le cerveau n’est plus suffisamment irrigué ce qui peut provoquer des accidents vasculaires cérébraux (AVC) ou des arrêts cardiaques. Pour cela, il est important de savoir reconnaitre un infarctus.

Quand le cœur bat de façon trop rapide, il s’agit de tachycardie. En effet, si on observe une augmentation du rythme cardiaque au repos, supérieur à 100 BPM, il faut consulter dès que possible. Le cœur d’une personne atteinte de tachycardie peut dépasser 400 battements par minute ! L’organe ne pompe plus correctement le sang, et cela peut être très dangereux. Parmi les symptômes, on retrouve souvent un essoufflement, des vertiges et des palpitations.  

Quand le cœur bat trop lentement, on diagnostique une bradycardie. La fréquence cardiaque ne doit pas être en dessous de 60 BPM au repos. De la même façon que la tachycardie, le cœur ne peut plus alimenter suffisamment le cerveau en oxygène car il éprouve des difficultés à pomper suffisamment. On retrouve aussi des essoufflements, des vertiges et des palpitations. La fatigue est alors constante et chronique.

Quand la fréquence cardiaque varie beaucoup, oscille entre bradycardie et tachycardie, il s’agit d’une arythmie. Les symptômes sont les mêmes et les risques aussi (arrêt cardiaque, accident vasculaire cérébral, mort subite).

VOIR AUSSI : Quels sont les gestes de premier secours en cas d’arrêt cardiaque ?

santé cardiaque

Comment mesurer la fréquence cardiaque ?

La mesure du rythme cardiaque (contraction des ventricules du cœur) se fait le plus souvent en prenant le pouls au niveau du poignet. On applique deux doigts sur le trajet de l’artère radiale, ce qui permet de percevoir les battements cardiaques. De plus, on peut aussi prendre le pouls au niveau du cou, sur la jugulaire. Il faut aussi prendre souvent sa tension, ce qui permet de mesurer la pression artérielle.

Cette mesure est mieux faite quand elle est mesurée avec des appareils, automatiquement. Pour cela, on peut se procurer les montres connectées qui mesurent les battements au repos et en activité sportive. On peut aussi, sous surveillance médicale, avoir recours à un électrocardiogramme, une épreuve d’effort ou un examen électrophysiologique.

En cas de doute sur sa santé et sur son rythme cardiaque, il est bien sûr nécessaire de consulter son médecin généraliste, qui vous adressera à un cardiologue. Celui-ci saura vous prescrire les examens nécessaires et vous accompagner si un traitement s’avère nécessaire. Cependant, il faut préciser que beaucoup de personnes atteintes d’arythmie n’auront aucun autre souci de santé associé et vivront une vie tout à fait normale.

5/5 - (1 vote)

Sujets proches

Un défibrillateur de qualité, facile à utiliser

Malika

Tout savoir sur la maladie de Stargardt : Symptômes et conseils

FOCM

Tout ce qu’il faut savoir sur la cigarette électronique et les produits e-liquides

Malika

Thé vert Matcha : le n°1 des thés !

Régis

Syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) : symptômes, diagnostic et traitements

Chloé Bessede

Sophie la girafe, dangereuse ou non pour la santé de bébé ?

Malika

Donner son avis sur ce sujet