Quels sont les aliments qui donnent de l’acide urique ?

Consommer certains aliments peut conduire à une hyperuricémie. Celle-ci correspond à un excès d’acide urique dans le sang. L’acide urique est apporté majoritairement par des aliments riches en purine. Il contribue aux crises de goutte et aux calculs rénaux. La goutte, forme d’arthrite, est une maladie qui touche principalement les hommes entre 30 et 60 ans et qui peut avoir des complications graves. Pour lutter contre ce trouble sanguin favorisant l’acide urique, il faut contrôler ses apports alimentaires en purine.

Qu’est-ce que les purines et l’acide urique ?

Les purines sont des types de molécules qui permettent, en autre, la synthèse de l’ADN dans l’organisme. L’acide urique est le résultat de la dégradation de ces molécules. Cet acide est éliminé par l’intestin et les reins et quitte le corps par voie urinaire.

Pour un homme, les taux d’acide urique doivent être compris entre 40 et 60 mg/L (240 à 360 umol/L selon l’unité de mesure). Ils doivent être entre 30 et 50 mg/L (180 à 300 umol/L) pour une femme. Pour l’enfant, les taux recommandés sont entre 25 et 40 mg/L (150 à 140 umol/L).

Si le taux d’acide urique est trop élevé, on souffre d’hyperuricémie. Dans cette situation, soit le corps fabrique trop d’acide urique, soit il ne l’élimine pas assez. Afin de rétablir sa valeur, on conseille de limiter son apport en aliments riches en purines et consommer beaucoup d’eau. Effectivement, certains aliments favorisent l’acide urique.

alimentation acide urique

Quels aliments faut-il éviter et par quoi les remplacer ?

Quand on souffre d’une hyperuricémie, il faut absolument limiter les sources d’apport excessif en purines. Parmi ces aliments, on conseille d’éviter :

  • La viande rouge : les abats, la charcuterie et les viandes séchées sont à limiter car ils sont très riches en purines. Concernant la viande rouge, certains morceaux sont plus maigres en purines que d’autres. Par exemple, une épaule est plus recommandée qu’un morceau de filet mignon de porc. En général, on conseille de privilégier les apports en protéines végétales et de limiter sa consommation de viandes rouges à une fois par semaine.
  • Les fruits de mer et les poissons gras (maquereaux, anchois, sardines) sont déconseillés, notamment quand on souffre de crises de goutte. Il faut limiter la consommation de fruits de mer (coquillages, crustacés) à des occasions spéciales et éviter les poissons gras tant que possible. Par exemple, on peut privilégier un morceau de saumon ou de daurade.
  • Les alcools forts et la bière : riches en purines, ils altèrent aussi l’élimination de l’acide urique dans l’organisme ! La consommation d’alcool joue un rôle important dans l’apparition de la goutte. L’orge contenue dans la bière est aussi très riche en purine. Pour cela, on privilégiera une bonne hydratation (1,5L par jour et par personne), principalement avec des eaux riches en bicarbonates. Il faut aussi éviter l’alcool, si ce n’est le supprimer de son régime alimentaire.
  • Les sodas et jus de fruits riches en fructose : le fructose augmente la production d’acide urique par l’organisme. Il faut donc éviter les boissons types sodas et jus de fruits de supermarchés, ainsi que le miel et autres sucreries. On privilégie alors les jus de fruits faits maison, le thé et l’eau.
  • Les bouillons cubes : ils sont étonnamment très riches en purines. Un cube de bouillon équivaut à une portion d’abats ! On recommande donc de privilégier les herbes aromatiques pour relever ses plats.

VOIR AUSSI : Quels sont les 5 pires aliments pour l’arthrose ?

manger et hyperuricémie

Comment éliminer le surplus d’acide urique ?

Pour éliminer le surplus d’acide urique, et donc lutter contre l’hyperuricémie, il faut absolument surveiller son hydratation. Boire deux litres par jour est conseillé. On recommande plus particulièrement les eaux riches en bicarbonate, qui permet d’alcaliniser les urines et donc de lutter contre l’acidité de ces dernières.

De plus, il ne faut surtout pas consommer de spiruline ! Elle peut avoir de grands bénéfices sur certaines pathologies, mais elle est extrêmement riche en purines. Il faut donc absolument prescrire sa consommation quand on souffre d’un trouble sanguin, de douleurs aux articulations ou de crise de goutte.

Le corps éliminera le surplus d’acide urique de lui-même avec un bon régime alimentaire et surtout une bonne hydratation. Si ce problème persiste, il faut aller consulter son médecin et surveiller la santé de ses reins.

VOIR AUSSI : Vitamine B12 trop élevée : symptômes, effets secondaires et solutions

Au moindre doute, ou si votre santé nécessite un suivi spécifique, il faut absolument consulter un nutritionniste ou un diététicien. Ces spécialistes de l’alimentation et de la diététique sauront vous accompagner et vous conseiller concernant le choix de votre aliments (pauvres en purines notamment). De plus, on conseille de réaliser des analyses de sang fréquemment pour surveiller ses taux d’acide urique et ses apports en vitamines.

5/5 - (1 vote)

Sujets proches

Zoom sur le régime cétogène

Régis

Vitamine B12 trop élevée : symptômes, effets secondaires et solutions

Chloé Bessede

Ustensiles de cuisine : quels matériaux pour zéro risque ?

Martine

Tout savoir sur la spiruline

Régis

Spiruline : ce vous devez savoir sur ce complément alimentaire

FOCM

Selon des chercheurs, un gène contrôlerait l’envie de manger et de faire du sport

Malika

Donner son avis sur ce sujet