Comment savoir si on a un métabolisme rapide ?

La façon dont votre corps brûle des calories ou stocke de la graisse dépend de son taux métabolique au repos. Vous pouvez avoir un métabolisme rapide ou lent. Explications.

Vous comptez prendre de la masse musculaire, perdre du poids ou tout simplement gagner en énergie et en performance au quotidien ? Vous devez d’abord connaître votre métabolisme corporel, avant de penser à votre alimentation ou au type de sport à pratiquer pour brûler des calories. De ce processus métabolique dépendront les efforts à entreprendre pour atteindre vos objectifs.

Débutons donc par le commencement, avant de décider des actions à mettre en œuvre. Comment savoir si votre corps fonctionne avec un métabolisme rapide ou lent ? En fait, certains facteurs (génétique, mode de vie, âge…) contribuent au ralentissement de ce mécanisme ou tendent à l’accélérer.

Qu’est-ce qu’il faut comprendre par « métabolisme » ?

Pour expliquer simplement, le métabolisme est le processus qui consiste à absorber les nutriments (protéines, glucides, minéraux…) afin de les transformer en calories. Il s’active automatiquement après la digestion. Néanmoins, le temps que ce mécanisme naturel prend varie d’une personne à une autre. C’est la raison pour laquelle les scientifiques recensent deux types de métabolismes : lent ou rapide.

À quoi servent les calories puisées dans les aliments ingérés au quotidien, sachant que la quasi-totalité en découle ? Elles apportent l’énergie nécessaire à votre corps pour que vos organes assurent leurs fonctions correctement. Parmi les plus simples figure la respiration, tandis que la régénération des cellules compte parmi les plus compliquées. Votre métabolisme influence également votre rythme cardiaque, votre pulsation, votre température corporelle ou encore votre activité cérébrale.

Vous l’aurez compris, le métabolisme est un mécanisme chimique qui se produit dans votre organisme de façon continue tout au long de votre vie. Et votre corps a besoin de beaucoup d’énergie pour être au top de sa forme !

VOIR AUSSI : Pour doper votre énergie : la somatropine naturelle

Quels facteurs influent sur le métabolisme ?

La rapidité ou la lenteur de votre métabolisme est influencée par plusieurs facteurs, à commencer par la génétique. À titre d’exemple, si vos parents sont atteints du diabète, vos chances d’avoir un métabolisme rapide restent maigres. Le dérèglement métabolique qui en découle entraîne irrémédiablement une prise de poids. Votre corps est naturellement musclé ? C’est qu’il élimine assez rapidement la graisse.  

De même, un éventuel déséquilibre hormonal peut provoquer une décélération de l’action des différents organes du corps. Les maladies de la thyroïde sont également susceptibles d’impacter l’état métabolique, tout comme l’âge. Avec le temps, la capacité de votre organisme à brûler des calories diminue. Pour celles qui ne le savent pas encore, le sexe influe aussi sur la façon dont le corps métabolise les nutriments. En fait, les hommes ont généralement un métabolisme plus rapide que les femmes. L’augmentation du taux de testostérone favorise le développement de la masse musculaire.  

Un autre détail important : le sommeil. Lorsque vous dormez mal ou que vous passez une nuit blanche, l’assimilation des calories sera perturbée. Ainsi, votre organisme emmagasinera davantage de graisses.

Comment différencier un métabolisme rapide d’un mécanisme lent ?

Les personnes ayant un métabolisme rapide possèdent une ossature fine, puisque leur taux de masse graisseuse est particulièrement bas. Dans l’univers du sport et de la musculation, ces individus sont appelés « ectomorphes ». Ils peuvent manger une quantité impressionnante d’aliments sans prendre de poids, puisque leur corps brûle les calories très rapidement. Si c’est votre cas, alors vous avez un métabolisme rapide !

En clair, un processus métabolique fonctionnant en accéléré est lié à une forte activité de la thyroïde. Cela pousse l’organisme à assimiler la graisse de façon très rapide. À contrario, vous avez un métabolisme lent lorsque vous prenez facilement du poids. Cela est dû au fait que votre corps traite très lentement les nutriments, ce qui favorise ainsi le stockage de la masse graisseuse. Vous êtes aussi confrontée à ce mécanisme lorsque l’activité de votre thyroïde est plus lente que la normale.

Les individus qui doivent composer avec ce second type de métabolisme sont souvent de nature robuste. Même si elles pratiquent régulièrement des activités physiques, elles peineront à perdre du poids. Le revers de la médaille ? Particulièrement résistantes, ces personnes sont faites pour les exercices physiques qui requièrent de l’endurance. Quoi qu’il en soit, vous pouvez modifier votre taux métabolique, de manière à l’accélérer ou à le ralentir, en fonction des recommandations de votre médecin.  

Quels sont les signes d’un métabolisme rapide ?

Un grand appétit est-il le signe d'un métabolisme rapide ?

Notez qu’il est possible de passer un test du taux métabolique au repos (RMR) à l’occasion d’une consultation chez le médecin. Le résultat étant assez précis, le professionnel de santé ne manquera pas de vous dispenser des conseils pour booster ou ralentir votre métabolisme.

En attendant, nous vous révélons quelques symptômes qui peuvent indiquer un métabolisme rapide ou accéléré :

  • Votre corps est plutôt énergique et ressent rarement la fatigue.
  • Vous n’arrivez à prendre suffisamment poids, malgré les efforts entrepris en termes de consommation de protéines et de glucides.
  • Vous avez un cycle menstruel instable ou n’avez pas vos règles alors que vous n’êtes pas en période de grossesse.
  • La température de votre corps est souvent élevée, que vous soyez en mouvement ou au repos. En conséquence, vous transpirez beaucoup.
  • Votre appétit insatiable vous joue des tours et vous ne pouvez pas vous empêcher de manger entre les repas.

Si vous présentez ces symptômes, c’est confirmé : vous avez un métabolisme rapide. C’est une bonne nouvelle. Dans la mesure où les signes ci-dessous s’accompagnent d’un stress aigu, n’hésitez surtout pas à prendre rendez-vous avec votre médecin traitant. En effet, cela pourrait révéler l’apparition d’une pathologie chronique.

Quel régime suivre pour prendre du poids malgré son état métabolique ?

Le seul inconvénient répertorié en cas de métabolisme rapide est le fait que votre organisme brûle rapidement la graisse. Comme cité plus haut, cela peut poser problème si vous aspirez à prendre un peu de poids.

Cependant, il n’est pas impossible d’augmenter votre masse musculaire. Il suffit de manger les bons repas, c’est-à-dire ceux qui fournissent une bonne dose de calories tout en restant sains. Prenez-en plus que ce dont vous avez besoin. Intégrez au maximum les aliments suivants dans votre régime :

  • Les noix et les graines, qui renferment des graisses insaturées.
  • Les pâtes, le riz, le blé ou encore le pain, qui contiennent beaucoup de glucides complexes.
  • Les fruits rouges et les agrumes qui renferment de bonnes quantités de glucose non néfaste pour la santé.
  • Les viandes (blanc de poulet, dinde, thon…), le lait et les œufs qui renferment de bonnes protéines.

Il est important de manger au moins trois repas par jour, avec des collations toutes les 2 heures afin de garder un peu d’énergie. Si vous pouvez vous nourrir plus fréquemment et prendre des repas assez copieux (sans trop de sucre raffiné), c’est parfait. L’idée consiste à consommer plus de calories plus que vous n’en brûlez.

Conclusion

Sachez qu’il est mieux d’avoir un métabolisme rapide que lent. Vous souhaitez tout de même ralentir votre métabolisme pour espérer gagner du poids ?  Privilégiez les sports de résistance comme la marche rapide, faites régulièrement des siestes et espacez la prise de repas. Arrêtez la consommation de café !

Vous brûlez lentement les calories ? Pour avoir un meilleur métabolisme, pratiquez aussi une activité physique 2 à 4 fois par semaine, avec des séances de 30 à 45 minutes. N’oubliez pas de dormir suffisamment. Limitez au maximum la consommation des aliments qui contiennent des mauvaises calories comme les viennoiseries, les sodas, les charcuteries, le beurre ou les pâtisseries. Pour compléter cette résolution, il est aussi crucial de boire 1,5 litre d’eau par jour.

5/5 - (1 vote)

Sujets proches

Zoom sur le régime cétogène

Régis

Votre médecin ne vous comprend pas ?

Régis

Vitamine B12 trop élevée : symptômes, effets secondaires et solutions

Chloé Bessede

Ustensiles de cuisine : quels matériaux pour zéro risque ?

Martine

Une mutuelle complémentaire santé est-elle obligatoire ?

FOCM

Une bonne literie pour bien dormir

Malika

Donner son avis sur ce sujet