Les compléments alimentaires passent au patch

Les compléments alimentaires sont entrés dans les foyers de manière impressionnante ces dernières années, d’abord outre atlantique mais aujourd’hui également dans l’hexagone. Mais quels sont les raisons de cet essor, les effets attendus et les nouveautés sur ce marché des compléments alimentaires ?

Usage des compléments alimentaires

Près d’un français sur quatre a consommer au moins un complément alimentaire l’an dernier. Et cette tendance est encore à la hausse selon les différentes prévisions pour 2019. Cela rejoint les carences des français en fer pour 20% ou en vitamines D pour 80% d’entre eux, révélé par l’InVS (l’Institut de Veille Sanitaire).

Les principaux compléments qui ont les faveurs des français sont ceux visant à trouver une aide pour maigrir (ou pour grossir), mais cet entrain pour le régime n’est pas la seule chose qui « passionne » les utilisateurs. On y retrouve des produits pour fortifier les cheveux, la barbe ou les ongles, pour faciliter la musculation lors de la pratique du sport, pour aider aux carences spécifiques lors de la grossesse, pour lutter contre l’arthrose, pour palier à des carences en fer, en antioxydants et en zinc. La majorité des produits sont issus de plantes naturelles et algues marines.

Une étude de nutrinet santé a par ailleurs montré que 15% des femmes et des hommes avaient pris l’habitude de les consommer sans prendre la peine de consulter leur médecin traitant au préalable. Existe-t-il des dangers à cela ?

Contre-indications particulières ?

Parfois, nous entendons parler de danger à consommer cette denrée alimentaire particulière, mais en réalité il n’existe que de très rares contre-indications si ce n’est pour les enfants bien naturellement, pour les personnes suivant un traitement médical lourd, pour les personnes allergiques à certaines molécules et certaines plantes. Néanmoins, pour enlever 100% de votre doute, il est toujours recommandé de consulter votre médecin de famille et lui demander validation.

Connaissez-vous le système de patch ?

Les compléments alimentaires sont quasi exclusivement proposés sous formes de comprimés ou de gélules à avaler, voire de capsules, à prendre matin, midi et / ou soir. Mais ce n’est pas toujours idéal. Il peut arriver qu’on oublie une prise le midi alors qu’on est au bureau ou le soir parce qu’on a rompu la routine pour faire une sortie. De plus, certaines personnes ne sont pas à l’aise pour avaler des cachets, et c’est bien plus courant qu’on ne le croit. Il existe une alternative crédible face à ces petits inconvénients, c’est le patch.

Vous appliquez le patch le matin, c’est discret car personne ne le verra sous vos vêtements, et le patch fait le travail tout au long de la journée en diffusion constante. Vous n’oublierez ainsi pas de prendre votre deuxième comprimé de la journée.

Cela existe notamment en patch minceur avec des produits tel que fucus plus, très apprécié dans l’optique d’accompagner un régime minceur.

Fucus : les algues marines fucus vesiculosus

Si le patch minceur fucus+ vous a intéressé, vous devriez aussi avoir de l’intérêt pour l’algue marine fucus qui est la base de son composant, avec le thé et les baies d’açaï.

Le fucus, appelée fucus vesiculosus de manière scientifique, ou varech vésiculeux en français plus courant, est donc une algue marine brune, se trouvant aux bords des côtes atlantiques. Le varech est très répandu sur les côtes de la Bretagne. Cette algue est riche en nutriments (oligo-élements, minéraux, diverses vitamines), elle est aussi diurétique et anti-inflammatoire, et possède une propriété coupe faim. L’algue apporte en effet une sensation de satiété. La prendre sous forme de patch apporte ici une valeur supplémentaire, celle du goût qui n’est pas agréable, et qui disparait donc en patch.

Sujets proches

Quel dîner adopter pour bien dormir ?

Régis

Le Rhodiola : et la force est avec vous !

Malika

Comment limiter les risques de cancer du foie ?

Régis

Donner son avis sur ce sujet