Focus sur le pollen de CBD

Le pollen de CBD est un produit légal et naturel issu de la fleur de chanvre qui offre un large panel d’utilisations. Découvrez ses particularités, son statut légal, les différentes manières de l’utiliser et ses effets secondaires potentiels.

Le marché français du cannabidiol (CBD) légal entre dans une vive effervescence. Les ventes ont considérablement explosé, plus particulièrement celles qui s’effectuent sur internet, et les fabricants en tirent un grand profit. Pour répondre à une demande de plus en plus grandissante, ces derniers diversifient en permanence leurs gammes de produits, de même que leurs points de vente. Le cannabidiol est presque partout actuellement et chacun peut y trouver son compte. Parmi ses multiples dérivés figure le pollen de CBD. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur cette substance issue des fleurs de CBD.

Qu’est-ce que le pollen de CBD ?

Il existe diverses manières de consommer le cannabidiol. Disponible dans n’importe quelle boutique de CBD, le pollen de CBD ou kief est une substance poudreuse extraite des trichomes glandulaires d’une plante femelle de chanvre (cannabis Sativa L.). Son extraction peut se faire de différentes manières. On note tout d’abord le mode d’extraction au tamis, aussi connu sous la dénomination d’extraction à sec. Son principe s’avère relativement simple. Il s’agit de sécher préalablement la fleur femelle de CBD, de la placer sur un tamis puis de la tapoter de façon à en extraire tout le pollen.

Certains professionnels peuvent envelopper la fleur de mailles avant de la tapoter pour ainsi obtenir un maximum de pollen. Pour ce qui est de la technique du « ice-o-lator », celle-ci se fait à froid. Elle consiste à immerger la fleur de CBD dans de l’eau glacée pendant un certain temps, puis à extraire le pollen qui y est présent à l’aide de différentes mailles. Une fois extrait, le pollen fait l’objet d’un triage rigoureux. Il convient ensuite de le purifier afin de le débarrasser des composants indésirables et de booster aussi bien sa qualité que sa valeur.

pollen de CBD

Comment utiliser le pollen de CBD ?

Le pollen de CBD est de plus en plus populaire dans l’Hexagone. Les consommateurs l’apprécient notamment pour le fait qu’il est à la base riche en cannabidiol et leur permet ainsi de profiter au maximum de ses propriétés. Pour cause, cette poudre compactée est un véritable concentré de trichomes qui, eux-mêmes, sont considérés comme étant des « usines de cannabinoïdes ». Puisqu’il est naturellement riche en terpènes, il fait profiter au consommateur des arômes caractéristiques du chanvre. Le pollen se révèle particulièrement compact, facilitant ainsi son transport ainsi que son rangement. Ce produit est de surcroît plus facile à conserver à la différence des fleurs de CBD et peut être utilisé de différentes façons. La meilleure manière d’utiliser le pollen de CBD consiste à l’effriter, puis à l’incorporer dans ses infusions, ou encore dans ses salades et dans divers plats.

Il est aussi possible de le placer dans son bain pour ainsi bénéficier d’un effet apaisant et relaxant ou l’utiliser avec parcimonie en tant que parfum d’intérieur. Certains consommateurs s’en servent par ailleurs pour fabriquer du moonrock DIY. Pour obtenir ce dernier, il faut imbiber de la fleur de CBD dans de l’huile de chanvre et la rouler dans du kief. La fleur et le pollen agissant en synergie, on peut profiter d’un effet plus soutenu. Une fois le moonrock prêt, on peut l’ajouter à ses infusions ou l’utiliser pour agrémenter ses salades. Le cannabidiol étant lipophile, il est toutefois opportun de le mélanger à un corps gras avant d’en faire usage. On peut par exemple le dissoudre dans de l’huile de chanvre, de l’huile d’olive ou de l’huile de coco ou l’associer à du beurre. Les graisses vont en activer les propriétés ou les accentuer.

Le pollen de CBD est-il légal ?

Tout produit chargé en CBD est autorisé à la consommation et à la vente dans l’Hexagone à partir du moment où il est conforme à la législation française sur le cannabidiol. Le pollen de CBD n’est effectivement pas en reste. Conformément à cette loi, le kief dédié au marché français ne doit être extrait que d’une fleur licite. Une fleur est considérée comme telle lorsqu’elle provient d’une plante de cannabis Sativa L. homologuée par l’Union européenne et qui contient moins de 0,3 % de THC. La proportion en THC du pollen ne doit excéder 0,3 % sous aucun prétexte. Si jamais ce seuil maximum n’est pas respecté, alors le produit est systématiquement considéré comme du stupéfiant, donc non autorisé.

Les fabricants ne sont pas autorisés à alléguer des vertus thérapeutiques à leur pollen de CBD puisque ce produit n’est pas reconnu officiellement comme du médicament. De même, ils ne doivent pas promouvoir le produit en servant comme argument l’effet récréatif du cannabis. Bien sûr, l’interdiction concernant ce dernier demeure strictement ferme dans le pays. Avant d’acheter son pollen de cannabidiol, on doit alors avoir le réflexe d’en contrôler sa légalité en vérifiant qu’il respecte toutes les conditions évoquées précédemment. En cas de doute, il est recommandé de passer son chemin.

Comment choisir le pollen de CBD qui vous convient ?

Pour choisir le meilleur pollen de cannabidiol, on doit tenir compte d’un certain nombre de critères. On cite en tout premier lieu l’origine du produit. On ne doit opter que pour un pollen provenant d’un chanvre légal. Ce dernier doit idéalement être issu de l’agriculture biologique qui est garantie sans pesticides, antifongiques et produits de synthèses. Pour des raisons évidentes de qualité, il est recommandé de choisir un pollen de CBD qui provient d’une culture sous serre (greenhouse) ou intérieure (indoor) et qui est extrait de manière naturelle. Il convient ensuite de prendre en considération la concentration en cannabidiol du produit qui est exprimée en pourcentage.

Ce choix doit se faire en fonction de ses besoins ainsi que des effets recherchés et sa tolérance au cannabidiol. Pour qu’il se fasse en toute sérénité, il est recommandé de demander conseil à son médecin traitant ou à un expert en produits CBD légaux. Si en tant que débutant, on ne souhaite pas avoir affaire au THC, alors on peut orienter son choix vers un pollen à large spectre (broad spectrum). Il s’agit d’un produit qui contient toutes les substances actives présentes naturellement dans le chanvre, à l’exception du THC. Lors du processus de fabrication, ce cannabinoïde psychoactif est isolé des autres principes actifs, puis éliminé jusqu’à ce qu’il n’en reste plus.

boutique CBD en ligne

Les effets secondaires potentiels de l’utilisation du pollen de CBD

À en croire les différents scientifiques qui se sont penchés sur son cas, le cannabidiol, dont le pollen de CBD, n’entraîne pas de dépendance et n’est pas nocif pour la santé tout en ayant un potentiel en tant que substance médicale. C’est effectivement ce qui a poussé l’OMS et l’Union européenne à prendre position en sa faveur. Il a toutefois été constaté qu’en cas d’utilisation abusive, le cannabidiol pourrait engendrer des troubles gastro-intestinaux, des problèmes de vigilance et de la somnolence. On peut ajouter à tout cela la migraine, la nausée, la perte d’appétit, le vertige, la sensation d’inconfort dans l’estomac, la baisse de la tension artérielle et la sécheresse buccale.

En partant de ce constat, les produits chargés en cannabidiol ne s’accompagnent d’effets secondaires qu’en cas de surdosage. Les professionnels de la santé déconseillent également de fumer du pollen, des feuilles brutes ou de la fleur de CBD en raison des conséquences que cela pourrait engendrer sur les poumons sur le long terme. Il faut aussi savoir qu’il existe de grands risques d’interactions médicamenteuses avec le cannabidiol, sous quelque forme qu’il soit. Avant de consommer du pollen de CBD, il vaut mieux demander l’avis de son médecin.

Avis sur cette publication

Sujets proches

Remèdes de grand-mère contre l’arthrose des doigts

Chloé Bessede

Quelle est l’importance du foie dans la médecine chinoise ?

Chloé Bessede

Pourquoi est-ce que le CBD soulage les seniors ?

Régis

Peut-on voyager avec du CBD sur soi ?

Alice Maréchal

Médecine douce : comment prendre soin de soi naturellement ?

Cécile

Le Rhodiola : et la force est avec vous !

Malika

Donner son avis sur ce sujet