Intolérance alimentaire : c’est possible d’en guérir ?

L’intolérance alimentaire touche de plus en plus de gens aujourd’hui. Bien évidemment, c’est une situation pénible à vivre. La question se pose alors : est-ce possible d’en guérir ?

Quand parle-t-on d’intolérance alimentaire ?

On parle d’intolérance alimentaire lorsque notre organisme considère un ou plusieurs aliments comme des menaces. Ce qui différencie l’intolérance alimentaire d’une allergie, c’est que dans le second cas l’organisme déclenche une action du système immunitaire.
Il se peut que notre corps soit intolérant au lactose, au gluten et bien d’autres encore. C’est pour cette raison qu’il faut absolument diagnostiquer la moindre intolérance alimentaire.

Il n’y a pas d’âge pour l’intolérance alimentaire

Nous avons tendance à croire que l’intolérance alimentaire ne survient qu’à partir d’un certain âge. Pourtant, c’est loin d’être le cas. En effet, il est tout à fait possible d’être intolérant à tel ou tel aliment dès la naissance.
L’explication est très simple : tout au long de la grossesse, la mère transmet à son bébé les substances nutritives qui lui sont vitales. Mais des substances nocives peuvent aussi se transmettre en même temps et de la même manière que ces substances nutritives, ce qui crée l’intolérance.
Il se peut aussi que le bébé fasse une intolérance alimentaire au moment du sevrage. Lorsque son alimentation évolue, il se peut que l’organisme considère certains aliments comme des menaces. Par exemple, c’est souvent le cas de certaines céréales. La bonne nouvelle, c’est qu’il est tout à fait possible de guérir d’une intolérance alimentaire.

Consulter un allergologue

La première solution pour guérir d’une intolérance alimentaire, c’est de consulter un allergologue. Ce dernier va tenter de déterminer les aliments auxquels notre organisme est potentiellement réactif. Pour cela, il va procéder à toute une série d’analyses basées sur des réactions chimiques.
Parfois, il en résulte une longue liste d’aliments qu’il faut éviter. Par exemple, ces analyses peuvent nous conduire à choisir le lait d’amandes en remplacement du lait de vache, pour ceux qui sont intolérants au lactose.
Cependant, le fait de ne pas consommer certains aliments peuvent nous conduire à des carences importantes. C’est la raison pour laquelle certaines solutions excluent l’éviction définitive de ces aliments auxquels nous sommes intolérants.

Se soigner grâce à la kinésiologie

Contrairement à l’allergologue, le kinésiologue effectue des tests musculaires pour déterminer les aliments auxquels notre corps est intolérant.
Il évalue alors notre terrain biologique et rassemble toutes les informations sur notre organisme. Le but est d’en dégager un régime sur mesure. Ledit régime est basé sur des aliments naturels et sains. Ainsi, il n’est pas nécessaire de recourir à une éviction définitive d’aliments mais plutôt d’adopter une alimentation différente, adaptée à notre organisme.

Sujets proches

Comment gérer l’intolérance au lactose ?

Régis

Booster son immunité avec les produits de la ruche

Régis

3 bonnes raisons de faire son propre pain complet

Régis

Donner son avis sur ce sujet