Cigarette électronique : une bonne alternative pour arrêter le tabac

En France, 49,5 % des vapoteurs de 18 à 75 ans sont d’anciens fumeurs de tabac. Nombreux sont donc ceux qui souhaitent arrêter de fumer grâce à l’alternative de la cigarette électronique.  Alors le vapotage est-il un bon moyen pour stopper la consommation de tabac ? La cigarette électronique représente-t-elle un danger ? On vous explique tout.

Arrêter le tabac grâce au vapotage

Selon une étude récente menée par Santé Publique France, l’usage de la cigarette électronique est le moyen le plus couramment utilisé pour les consommateurs souhaitant arrêter de fumer. Dans notre pays, 49,5 % des vapoteurs entre 18 et 75 ans sont d’anciens fumeurs. En outre, 76,3 % d’entre eux déclarent que la cigarette électronique les a aidés à arrêter le tabac. L’alternative est donc toute trouvée pour ces milliers de Français qui se soucient de plus en plus de leur santé. Cependant, de nombreuses questions continuent de se poser sur les conséquences d’un vapotage prolongé.

Depuis 2006, la Haute Autorité de Santé parle de la cigarette électronique comme d’un bon moyen pour le sevrage des fumeurs de tabac. La société francophone de tabacologie précise que le vapotage est un bon moyen pour effectuer une transition entre la consommation de tabac et le vapotage. Il ne doit cependant pas être utilisé comme complément aux cigarettes traditionnelles pour réduire le taux de nicotine ingéré. En effet, « fumer et vapoter dans le même temps n’est pas une solution, car cette conduite ne réduit pas les risques liés au tabac ».

Des chercheurs de la New England Journal of Medicine ont effectué une étude sur plus de 880 fumeurs. L’expérience révèle qu’il y a près de deux fois plus d’abstinence au tabac parmi les vapoteurs que parmi ceux qui utilisaient des traitements divers destinés à arrêter la prise de nicotine. Par ailleurs, une étude d’ESPAD révèle que les jeunes attirés par le vapotage ne sont pas davantage tentés par la cigarette traditionnelle.

Pour tous ceux qui souhaiteraient se lancer dans la cigarette électronique pour arrêter de fumer, il est conseillé de se renseigner au préalable. Des sites spécialisés tels que Magazine Likide permettent de se faire une idée sur les produits existant sur le marché et sur toutes les questions en matière de santé.

Le contenu des e-liquides, sans nicotine

Bien entendu, les cigarettes électroniques ne contiennent que des e-liquides sans nicotine. Pour tous ceux qui souhaitent se renseigner sur la composition de ces cigarettes électroniques, en voici la recette :

  • Le propylène glycol est utilisé notamment comme additif dans les produits alimentaires. Il permet de donner de la puissance aux arômes.
  • La glycérine végétale peut se trouver dans certains produits cosmétiques. C’est elle qui va produire la fumée émanant de la cigarette électronique. Elle permet également d’ajouter une certaine rondeur au goût.
  • Les arômes sont présents dans de nombreux produits alimentaires. Naturels ou de synthèse, ils déterminent le goût du e-liquide. Les commerces proposent aujourd’hui de nombreux arômes tels que la menthe, les fruits ou  même le tabac.
  • L’alcool et eau sont présents en très petite quantité. Ils permettent de fluidifier davantage le liquide.

S’il on ne connaît pas encore exactement les effets à long terme de la cigarette électronique sur le corps, il faut noter tout de même que l’usage de la cigarette électronique est infiniment moins nocif que la cigarette tabagique traditionnelle.

Les e-liquides au CBD

Le CBD fait grand bruit ces dernières années, et pour cause, les produits au cannabidiol serait source de nombreux bienfaits. Effet relaxant, amélioration des troubles du sommeil et réduction des symptômes de certaines maladies, le CBD serait une réelle valeur ajoutée pour tous les fumeurs qui apprécient le vapotage.

Le cannabidiol est une molécule présente dans le chanvre. Contrairement au THC, elle n’est absolument pas nocive pour la santé, car ne contient aucune substance psychoactive. Il existe aujourd’hui de nombreux produits au CBD tels que des cosmétiques, des boissons, des huiles ou encore du e-liquide, destiné aux fumeurs. Aujourd’hui, la substance a fait ses preuves. Alors pourquoi ne pas joindre l’utile à l’agréable ?

 

Sujets proches

Le neurofeedback médical : une technique révolutionnaire pour soigner le TDAH sans médicaments

Malika

Votre médecin ne vous comprend pas ?

Régis

Dessiccation discale : quels sont les symptômes, les causes et les traitements ?

Martine

Donner son avis sur ce sujet