Quels sont les gestes de premier secours en cas d’arrêt cardiaque ?

L’arrêt cardiaque représente aujourd’hui près de 130 décès chaque jour, soit dix fois plus que les accidents routiers. Seulement 5 % des personnes atteintes survivent, la plupart du temps à cause d’un manque de soin instantané comme le massage cardiaque ou la défibrillation. Quels sont les gestes pour sauver la vie d’une personne qui fait un arrêt cardiaque ?

Reconnaître un arrêt cardiaque

Dans 9 cas sur 10, les arrêts cardiaques ont une cause cardiovasculaire comme la fibrillation ventriculaire, une complication de l’infarctus du myocarde. Il existe d’autres causes, plus rares : noyade, électrisation, hypothermie, overdose, intoxication, etc. Il est essentiel de reconnaître un arrêt cardiaque afin d’adopter les bons gestes.

Généralement, la victime perd connaissance. Elle s’effondre et ne montre aucune réaction aux stimulus comme le pincement des ongles. La respiration devient irrégulière voire inexistante. On ne voit pas la poitrine se soulever. Sachant que l’arrêt cardiaque résulte d’une désorganisation de l’activité électrique du cœur, il est vital d’agir au plus vite, car, au-delà de 5 minutes, le cerveau va subir des séquelles grave à cause du manque d’oxygénation.

Les 3 gestes à adopter

S’ils sont pratiqués instantanément, ces trois gestes représentent la seule chance de survie de la victime. Le premier témoin joue alors un rôle vital. Il doit alerter les secours (15), masser le cœur et pratiquer une défibrillation à l’aide d’un défibrillateur dae.

  • Alerter les secours : si vous êtes témoin d’un arrêt cardiaque, il faut appeler rapidement le 15. Assurez-vous que la victime soit en sécurité. Autrement, placez-la dans une zone hors de danger et mettez-vous à l’écart de la circulation. S’il y a plusieurs témoins, l’un peut s’occuper de la victime et l’autre peut alerter les secours en composant le 15. Lorsque vous êtes en ligne, il faudra donner des informations précises pour localiser la victime et décrire la situation.
  • Faire un massage cardiaque : si l’opérateur du SAMU vous ordonne d’effectuer un massage cardiaque, vous devrez positionner la victime au sol sur une surface plane. Le massage va alors permettre de reproduire l’action du cœur pour pomper le sang et maintenir l’oxygénation. Il faut également faire du bouche-à-bouche pour ventiler la victime.
  • Défibriller le cœur avec un défibrillateur automatisé externe : cet appareil va permettre de lancer une décharge électrique dans le cœur pour relancer l’activité cardiaque. Sans danger, il est simple d’utilisation grâce à son guide vocal. Vous devrez placer les électrodes sur le thorax de la victime et l’appareil va lui-même réaliser un diagnostic et déclencher les chocs électriques.

Sujets proches

L’électrostimulation pour supprimer la douleur chronique

Malika

Le neurofeedback médical : une technique révolutionnaire pour soigner le TDAH sans médicaments

Malika

Une bonne literie pour bien dormir

Malika

Donner son avis sur ce sujet