Médicaments anti-douleurs : un danger pour la santé ?

Lorsque vient un début de fièvre, ou encore des maux de têtes, le premier réflexe est de prendre un anti douleur. Efficace pour calmer sur le moment, les anti-douleurs sont beaucoup utilisés pour de l’automédication chez soi. Mais est-ce que des risques sont présents s’ils sont consommés de manière répétitive ? Est-ce que la santé est mise en danger en prenant à chaque fois des anti-douleurs ?

Les médicaments anti-douleurs ont fait l’objet d’une étude

Comme les anti-douleurs font partie des ventes numéro un dans les pharmacies et parapharmacies du monde, une enquête a été menée par des professionnels de la santé.

Ils ont tenu à voir à quel point ces médicaments peuvent avoir une répercussion sur la santé, à défaut de juste soulager les douleurs. Ils peuvent être achetés en vente libre ce qui fait que beaucoup de personnes peuvent sans procurer sans problème.

Attention à la posologie

La consommation de ces pilules ne doit pas être faite n’importe comment. Il faut compter des doses légères, mesurées à quelques grammes uniquement. En même temps, il ne faut pas dépasser des prises de trois à cinq fois par jour. Le top trois de ces médicaments anti-douleurs est le suivant : le paracétamol, l’ibuprofène et l’aspirine.

En comparant leurs actions sur le corps, le paracétamol est le médicament qui comporte le moins de risque sur la santé, face aux deux autres. L’ibuprofène passe après lui. En solution de second recours, il donne de légers inconvénients suite à sa prise.

Des troubles digestifs sont relevés, mais qui peuvent atteindre un stade d’ulcère d’estomac dans la plupart des cas. L’ibuprofène est soupçonné de posséder des composants toxiques, qui mettent la santé du foie en péril.

Son dosage ne doit pas dépasser les 200mg en une prise, pour ne pas provoquer les effets secondaires. Enfin, l’aspirine est le plus déconseillé des trois. Il provoque des saignements gastriques car son action est de fluidifier le sang dans le corps. Cela peut atteindre parfois une hémorragie interne.

Les principaux risques que représentent les anti-douleurs

De nombreux effets secondaires peuvent être encore cités à cause de la prise d’anti-douleurs sans ordonnance. Les plus évidents sont les douleurs gastriques.

En effet, ils peuvent provoquer des brûlures par acide dans l’estomac, mais dans la plupart des cas, juste des nausées fréquentes. Ces troubles peuvent apparaitre, soit au début de la prise, soit sur un long terme, dépendamment de l’organisme des gens.

Ils sont aussi proscrits dans le cas de troubles cardiaques et pour les gens souffrant d’insuffisance rénale. Dans le cas du rein, les toxines contenues dans les médicaments sont détoxifiées, ce qui est encore plus grave, car ça provoque un empoisonnement total nécessitant une hospitalisation.

Sujets proches

Votre médecin ne vous comprend pas ?

Régis

4 conseils pour se remettre vite d’une grippe

Régis

Quelles sont les meilleures huiles essentielles pour la peau ?

Régis

Donner son avis sur ce sujet