Éviter et soigner la dépression saisonnière

La dépression saisonnière toucherait jusqu’à 10% de la population et s’installe en France tout l’hiver. Grisaille, journées plus courtes, travail, transports en commun tout est facteur de déprime. Ne vous laissez pas tomber dans cette détresse, quelques gestes simple permettent d’éviter et soigner la dépression saisonnière.

D’où vient la dépression saisonnière ?

Ce n’est pas un mythe, la dépression saisonnière est bien réelle ! Le trouble affectif saisonnier intervient dès le début de l’automne et dure tout l’hiver en raison des journées plus courtes et du manque de lumière naturelle. Les journées « trop courtes » et le manque de luminosité peut engendre une baisse d’énergie et une baisse du moral. Si vous reconnaissez chez vous les symptômes suivants, il est probable que vous soyez victime de la dépression hivernale : fatigue avec baisse d’énergie, perte d’intérêt pour des activités qui vous plaisent, difficultés à se concentre, besoin exagéré de sommeil, appétence pour le sucré.

Scientifiquement, d’après une étude menée par des chercheurs de l’Université de Copenhague, la dépression saisonnière émane d’un problème de régulation de la sérotine (un neurotransmetteur qui intervient dans certains traits de personnalité et de vieillissement). En effet, les chercheurs ont pu observer, parmi les 23 personnes qui ont participé à l’étude, que toutes celles qui subissaient la dépression saisonnière diminuaient malgré elles leur niveau de sérotonine.

Heureusement il existe des moyens naturels pour re-booster les niveaux de sérotonine.

Les gestes pour éviter les dépression saisonnière

Faites de l’exercice

Que vous soyez sportif ou non, l’activité physique est fortement recommandée voir même obligatoire pour soulager les symptômes de la dépression. Qu’importe le sport ou l’activité que vous préférez pratiquer, une simple marche ou un course à pied peut permettre de libérer des endorphines. Ce composé améliore l’humeur et maintient également le système immunitaire en forme.

Sortez

Partir le matin quand il fait nuit et rentrer le soir quand il fait nuit aussi est le facteur principal du développement la dépression hivernale. Si vous manquez cruellement de lumière, vous devez alors employé votre temps libre pour sortir et profiter de la lumière naturelle tant qu’il en est temps.

Faites le plein de vitamines

La vitamine D fabriquée par la peau lorsqu’elle est exposée aux rayons du soleil peut influencer directement la sérotonine et dopamine. Ces deux composants jouant un rôle prépondérant dans la manière d’augmenter les niveaux de sérotonine, il devient indiscutable que faire le plein de vitamine D pendant la période hivernale est primordiale pour l’organisme.

Essayez la méditation

La méditation ne plait pas à tout le monde. En revanche, l’exercer pendant l’hiver et/ou l’automne peut s’avérer très avantageux pour lutter contre la dépression. D’après une étude parue dans The Lancet la médiation serait un moyen de prévenir les rechutes et récidives de dépression de la même manière que les anti-dépresseurs. Essayer donc la méditation pour vous remettre en forme.

Sujets proches

Thé vert Matcha : le n°1 des thés !

Régis

Les causes d’une grossesse à risque

Régis

Mutuelle d’entreprise : comment savoir si elle est bonne ?

Régis

Donner son avis sur ce sujet