C’est quoi la mutuelle à un euro ?

Vous avez peut-être déjà entendu parler de la mutuelle à un euro, sans vraiment savoir à quoi elle correspond. Pourquoi cette nouvelle réforme ? Ou encore, qui en sont les bénéficiaires ? Voyons ensemble les choses importantes qu’il faut savoir sur la couverture mutuelle à un euro.

La mutuelle à un euro débarque le 1er novembre 2019

Cette nouvelle aide débarque suite à la réforme de la Complémentaire Santé Solidaire ou CSS voulu par le gouvernement. C’est une mesure phare, censée faciliter l’accès à la santé pour les plus démunis. La réforme appelée mutuelle à 1 euro va être mise en place dès le 1er novembre 2019 et permettra aux personnes en difficultés de s’éviter la souscription à une mutuelle santé classique.

Les personnes concernées par cette mesure seront principalement les familles monoparentales ou les familles aux revenus modestes soit environ 12 millions de personnes en France. La mutuelle à un euro viendra prendre la place à la fois de la couverture maladie universelle-complémentaire (CMU-C) mais également à l’Aide à la complémentaire santé (ACS).

Pourquoi cette nouvelle réforme santé ?

Cette réforme santé apparaît suite au constat qu’environ la moitié des personnes qui pourrait potentiellement bénéficier d’une aide sur leur couverture santé, ne font pas les démarches complètement pour l’obtenir. Et pour les personnes qui bénéficient d’une aide santé par l’intermédiaire d’un chèque pour payer une complémentaire, il s’avère que cette aide financière n’est pas utilisé par les bénéficiaires.

Quelles sont les personnes concernées par cette réforme ?

La Complémentaire Santé Solidaire sera gratuite pour les personnes dont les revenus annuels ne dépassent pas un certain seuil.

  • Pour une personne vivant seule le plafond des revenus annuel est de 8951 €.
  • Pour un couple sans enfant le plafond des revenus annuel est de 13426 €.
  • Pour un couple avec enfant le plafond des revenus annuel est de 16112 €.

Combien coûtera la CSS ?

Pour les bénéficiaires aux revenus inférieurs aux plafonds imposés, la couverture sera entièrement gratuite. Par contre pour d’autres personnes, la participation financière au frais de la Complémentaire Santé Solidaire sera fonction de l’âge de la personne.

  • Les personnes âgées de moins de 30 ans devront débourser 8 € par mois.
  • Les personnes âgées entre 30 et 49 ans devront cotiser 14 € par mois.
  • Les personnes âgées de 50 et 59 ans devront payer 21 € par mois.
  • Les personnes âgées de 60 et 69 ans devront payer 25 € par mois.
  • Les personnes âgées de 70 ans et plus devront débourser 30 € par mois.

Sujets proches

Un défibrillateur de qualité, facile à utiliser

Malika

Cosmétiques maison : les précautions à prendre pour épargner la peau

Régis

Les compléments alimentaires passent au patch

Régis

Donner son avis sur ce sujet