Bilan 2020 : les acteurs de la santé s’inquiètent pour les jeunes

De nouvelles études viennent de dévoiler les impacts du deuxième confinement sur la santé des jeunes. Selon les dernières données recueillies, une dégradation de la santé mentale des étudiants a été mise en exergue. En raison du climat anxiogène causé par l’épidémie de Coronavirus, le Premier Ministre Jean Castex aurait dernièrement affirmé qu’un grand nombre d’étudiants vivent une situation psychologique particulièrement bouleversante sur le sol national.

Les ravages de la crise sanitaire sur la santé des jeunes

Le bilan de l’année 2020 sur la santé des jeunes dressé par le Premier Ministre, Jean Castex, s’est révélé très négatif. Jamais, le moral des étudiants français n’avait été aussi bas. Parmi l’échantillonnage interrogé, environ 46 % d’entre eux ont évoqué une baisse de morale inquiétante. Près de 14 % des jeunes interrogés ont notamment affirmé avoir augmenté leur dose de nicotine quotidienne. D’autres ont aussi évoqué avoir multiplié la consommation de boissons alcoolisées. Au-delà des troubles d’anxiété liées à la crise sanitaire, un grand nombre de jeunes souffriraient actuellement de troubles du sommeil.

Les acteurs dans le domaine de santé se disent inquiets

S’il est aujourd’hui accessible à tous de prendre soin de sa santé grâce à une mutuelle santé pas chère et en adoptant un mode de vie sain, de plus en plus de pathologies surviennent chez les personnes en bonne santé. Face à ce constat alarmant, les professionnels de santé tels que les psychologues ou les sociétés d’assurances mutuelles se montrent particulièrement inquiets envers les plus jeunes pour le trimestre à venir. Les professeurs et les psychologues des universités suivent notamment de près la situation, afin de soutenir les personnes les plus fragiles en ces temps troublés. Les établissements secondaires sont actuellement en train de mettre en œuvre des ateliers de prévention pour veiller au bien-être des jeunes.

Les consultations augmentent de manière exponentielle

De nombreux psychologues, psychiatres et médecins se mobilisent de nos jours dans l’Hexagone. Certains campus de France reçoivent jusqu’à 150 mails au quotidien et près de 80 appels téléphoniques de détresse. Les étudiants sont par la suite mis en relation avec un professionnel de santé. Une vague massive d’états dépressifs ou de nouvelles pathologies psychologiques gagne les campus universitaires.

Si la crise sanitaire a accentué certains problèmes de santé chez les jeunes, d’autres sujets ne sont pas épargnés par l’apparition de nouveaux maux. Les salariés et les personnes âgées sont aussi lourdement impactés par les dégâts causés par la propagation de la pandémie. Il est donc essentiel de veiller sur les personnes les plus fragiles, afin de les prémunir contre l’apparition de problèmes de santé graves liés à un état de stress généralisé.

Sujets proches

Fièvre : quand faut-il s’inquiéter ?

Régis

Le Rhodiola : et la force est avec vous !

Malika

Composer une trousse de secours naturelle pour l’été

Régis

Donner son avis sur ce sujet